AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures d’occasion en Algérie : les conditions et règles à...

Importation de voitures d’occasion en Algérie : les conditions et règles à suivre fixées

Automobile – Pour une activité d’importation de voitures d’occasion sans faille, l’Algérie a mis en place une série de conditions et normes auxquelles tout désireux de se procurer un véhicule de moins de trois (3) ans doit se soumettre. 

Ces dernières années ont été synonyme de décélération pour le secteur automobile national. Un sillon que la période 2023 ne suivra pas. Loin de là, elle devra rimer avec relance du marché des véhicules au sein du territoire d’Algérie, notamment suite à la ré-autorisation de l’importation de voitures d’occasion par les particuliers pour un usage personnel ou familial uniquement. 

Les achats à finalité commerciale sont en effet strictement interdits. Le but étant de contrer les dépassements des barrières tarifaires observés peu après l’arrêt net de l’arrivée des véhicules vers le sol algérien et la fermeture des usines de montage.

C’est dans cette même lignée que le gouvernement impose donc aux importateurs de ce type d’engins le devoir global de se conformer à une exigence. Cette dernière porte alors sur l’interdiction formelle de revendre les automobiles d’occasion au cours des trois (3) années précédant leurs achats.

Il s’agit là de ce qui ressort d’une déclaration d’un agent accrédité auprès de l’administration des douanes. Il s’est exprimé, ce mardi 10 janvier 2023, dans les colonnes du quotidien généraliste arabophone Ennahar. Nous vous en disons plus dans la deuxième partie du présent article. 

Voitures de moins de trois (3) ans en Algérie : une commission pour l’examen et l’évaluation de l’importation 

En ce qui concerne les modalités liées à l’acquisition des engins d’occasion, on notera un autre point. Celui-ci : l’importateur qui s’expatriera à l’étranger devra emmener sa voiture avec lui. C’est ce que mentionne encore la source médiatique précitée. Le même responsable a par ailleurs fait état d’une prochaine installation d’un comité dans le cadre de l’importation de voitures de moins de trois (3) ans

Selon lui, elle sera composée d’un ensemble de spécialistes affiliés au ministère de l’Industrie et des Mines (MIM). Ensemble, ils veilleront à examiner les marchandises dès leur arrivée sur le territoire national. Leur mission se reposera particulièrement sur un élément. Soit la conformité du véhicule à l’âge édicté par la loi en vigueur. 

« Les marques automobiles, qui feront prochainement leur entrée en Algérie, seront déchargées sous le contrôle des corps de la douane. En plus d’un expert qui donnera son approbation ». Il est ici toujours question des précisions dudit intervenant.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici