20.7 C
Alger
20.7 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures neuves et d’occasion en Algérie : Agli précise

Importation de voitures neuves et d’occasion en Algérie : Agli précise

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Sami Agli, a déclaré qu’il existe des dossiers en attente beaucoup plus importants que celui de l’importation de voitures neuves et d’occasion dites de moins de 3 ans.

En effet, le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Sami Agli, a déclaré, au quotidien Echorouk, qu’il refuse de commenter la crise liée à l’automobile. Il a expliqué que l’organisation qu’il dirige n’a reçu aucune requête relative au dossier d’importation en, Algérie de voitures neuves et d’occasion.

De plus, le même responsable estime qu’il existe des dossiers en suspens en Algérie, qui sont beaucoup plus importants que le dossier de l’automobile. Ceci, en soulignant qu’il y a d’autres secteurs économiques et des problèmes liés aux investissements ainsi qu’à la procuration des devises fortes. Tout ça revêt, pour Agli, une plus haute importance que le secteur automobile. 

- Publicité -

| Lire Aussi : Importation de voitures d’occasion en Algérie : Ce que propose Benzaim

En exemple des secteurs économiques prioritaires en Algérie, il a cité, les exportations et les investissements. Il a également fait mention du financement des projets. L’homme d’affaires n’a pas omis d’inclure aussi l’accompagnement des opérateurs économiques. Il a mentionné enfin, dans le même sillage, le dossier de l’immobilier industriel. Celui-ci demeure suspendu depuis plusieurs mois.

Le patron des patrons estime que ceux sont les dossiers cités ci-dessus qui sont supposés être traités en priorité. Ils doivent, selon lui, l’être dans la phase qui suit. Quant à l’importation de voitures, aux yeux de Sami Agli, elle ne figure pas au même niveau que ces dossiers qui sont toujours en attente.

Toutefois, le président de la CAPC a affirmé une chose. Il a souligné qu’un nombre de dossiers d’une extrême importance sont sur la table du président Tebboune. Son mot là-dessus sera connu après retour de son voyage médical en Allemagne. C’est encore ce qu’il a précisé au média arabophone.

- Publicité -

| Sujet connexe : Algérie : Le patronat préoccupé par la situation financière des entreprises

Par le même biais, Agli a mis en avant sept (07) points sensibles relatifs à ces dossiers. Il s’agit, tout d’abord, de la nécessité d’accompagner les entreprises confrontées à cette crise financière. Deuxièmement, il faut approuver des réformes bancaires rapides.

Mais il faut aussi distribuer l’immobilier industriel, financer les projets et lutter contre la bureaucratie. Ou encore, libérer le droit des investissements. Enfin, l’orateur mis l’accent sur l’impératif de restaurer la confiance entre les investisseurs, les hommes d’affaires et l’administration.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -