17.9 C
Alger
17.9 C
Alger
lundi, 26 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileL’importation des voitures neuves en Algérie réglementée par un cahier des charges

L’importation des voitures neuves en Algérie réglementée par un cahier des charges

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un groupe de travail du ministère de l’Industrie et des Mines prépare un cahier des charges qui régira l’activité des concessionnaires automobiles algériens. Ces derniers sont concernés par la Loi de finances complémentaire en matière d’importation de voitures neuves en Algérie depuis l’étranger.

Malgré la publication samedi de la Loi de finances complémentaire au Journal officiel (JO) et son entrée en vigueur, le gouvernement a rendu la reprise de l’activité des concessionnaires automobiles tributaire de la publication du cahier des charges, relatif à l’importation des voitures neuves en Algérie; a rapporté le quotidien algérien Echorouk dans son édition de ce 7 juin.

Le cahier des charges viendra mettre en place un contrôle réel protégeant les réserves nationales de devises et le pays contre les nouveaux saignements; susceptibles d’être induits par  la fuite en monnaies fortes profitables uniquement aux usines mères des marques qui seront autorisées à être commercialisées chez nous.

- Publicité -

Des sources que le journal arabophone dit être liées de près au dossier ont confirmé que la décision d’importer des voitures sera soumise à un cahier des charges encadrant l’activité; et qui sera publié par le ministère de l’Industrie. Cela constitue des données que le premier responsable du secteur Ferhat Aït Ali Braham avait déjà présenté à la Commission des finances et du budget de l’APN; lors de l’examen par les députés de la LFC 2020

Voitures neuves importées en Algérie : Un cahier des charges contre « l’hégémonie » des usines mères ?

Le retour de l’activité des concessionnaires automobiles se fera dans des conditions claires, mettant fin au temps de la fuite des bénéfices des concessionnaires agréés au profit des usines mères à l’étranger. Comme cela  était le cas avec de nombreuses marques qui étaient actives avant d’arrêter l’importation explicite et d’adopter celle déguisée (montage automobile); selon l’organe de la presse écrite citant les propres mots du président de la République.

Celui-ci a d’ailleurs instruit le gouvernement de mettre un paquet de mesures présentement contenu dans la Loi de finances complémentaire de l’année en cours. Ces mesures visent à encourager le secteur de la manutention industrielle et à soutenir l’intégration industrielle; indique le média national d’expression arabe.

- Publicité -

Une pareille vision tendant apparemment à propulser l’industrie dans notre pays signe-t-elle une « rupture » avec les politiques antérieures ? Ces dernières encourageaient les usines de montage et d’assemblage. On leur accordait un tas d’avantages fiscaux et douaniers; sans pour autant obtenir les résultats escomptés d’après ce que le gouvernement lui-même estime.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -