30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 12 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures neuves en Algérie : Le point sur la situation

Importation de voitures neuves en Algérie : Le point sur la situation

Publié le

- Publicité -

Algérie – Après la récente annonce de Ferhat Aït Ali Braham qui a consisté à dire que son département avait octroyé 9 licences temporaires à différents concessionnaires, plusieurs citoyens se demandent alors à quand le début de l’importation de voitures neuves en Algérie. Voici un tour d’horizon du sujet.

En effet, le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Braham a annoncé hier, 15 février 2021 le nombre actuel des licences temporaires accordées dans le cadre de l’importation de voitures neuves en Algérie. Il a alors déclaré qu’il était question de neuf (09) licences provisoires accordées à des concessionnaires toujours inconnus du grand public. 

Et cela n’est nullement le nombre définitif. Le ministre a justement tenu à rassurer d’autres concessionnaires qui espèrent toujours obtenir ladite licence. Il a ainsi proféré qu’il n’était pas trop tard, et que le processus d’étude des dossiers était toujours ouvert.

- Publicité -

Il n’y a ni date limite pour importer, ni nombre maximale de véhicules comme contraintes, a-t-il assuré. Une nouvelle qui ravira les concessionnaires retardataires. Mais pas que ! Elle ravira également de nombreux citoyens algériens.

| Lire aussi : Importation automobile en Algérie : 9 licences accordées, annonce Aït Ali

Ces derniers voient l’acquisition d’une voiture comme une sorte de « rêve » insaisissable. Ils se confrontent notamment aux prix enflammés, voire inaccessibles, des automobiles, au marché des voitures d’occasion.

En outre, l’activité d’importation d’automobiles neuves en Algérie s’avère être très complexe. Elle peut prendre quelques mois dans le meilleur des cas, voire une année entière, si ce n’est plus.

- Publicité -

En effet, si des licences temporaires ont été accordées, qu’en est il, toutefois, de l’octroi des agréments définitifs qui peut durer quelques mois à lui seul. Cette autorisation sera attribuée par une équipe spéciale du ministère de l’Industrie.

Et ce, après une inspection et une analyse complète du dossier de l’importateur. S’ensuit alors une ribambelle d’autres étapes plus longues les unes que les autres, qui pourraient décourager les plus téméraires, dit-on. Cela peut environ deux (02) mois.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -