21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
dimanche, 16 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures de moins de 3 ans en Algérie : mais...

Importation de voitures de moins de 3 ans en Algérie : mais à quel prix ?

Publié le

- Publicité -

Automobile – Alors que le Journal officiel vient tout juste de publier les conditions et modalités d’importation de voitures d’occasion en Algérie, la question qui se pose désormais concerne le prix : un expert nous livre sa réponse dans la suite de ce numéro du 28 février 2023.

En effet, le projet d’acquérir une voiture prend peu à peu forme pour des milliers d’Algériens. C’est dans ce contexte que l’ expert du marché automobile, Ismail Zeghlache, a indiqué ses prévisions quant au prix que va coûter l’importation de voitures de moins de 3 ans aux citoyens d’Algérie. Tous les détails sont à découvrir dans ces lignes.

Le spécialiste, qui a accordé une interview aux journalistes d’Ennahar Tv, a indiqué qu’actuellement, le marché européen de l’automobile traverse une pénurie de véhicules neufs. Il a expliqué que plusieurs marques et modèles sont indisponibles chez les concessionnaires. Ceci, dit-il, en raison de plusieurs facteurs, tels que l’éclosion récente de la pandémie de Coronavirus.

- Publicité -

Zeghlache a expliqué que les délais d’attente lors de l’achat d’un véhicule neuf en Europe sont parfois de plusieurs mois. Les acheteurs se dirigent alors souvent vers le marché de l’occasion. Par conséquent, les prix des véhicules d’occasion connaissent, selon lui, une hausse sensible en Europe. C’est pour cette raison que l’intervenant s’attend à ce que les prix des véhicules d’occasion soient élevés en Algérie.

Algérie : les voitures d’occasion importées coûteront-elles moins chères ?

Les Algériens souhaitant importer des véhicules d’occasion devront ainsi s’attendre à des prix élevés. Une hausse due au taux de change qui est aussi à son plus haut et aux frais de douane, encore méconnus. Notre intervenant a expliqué, dans ce sillage, que tant que le marché algérien ne disposera pas de véhicules en abondance dans les showrooms, les prix resteront élevés.

L’entrée sur le territoire national de ces voitures de moins de 3 ans pourra sans doute contribuer à baisser les prix en Algérie. Mais cette baisse sera négligeable. La détermination du prix obéit à la loi de l’offre et de la demande.

- Publicité -

Par conséquent, et selon le spécialiste, le seul facteur qui contribuerait à une baisse conséquente des prix sera la disponibilité au niveau des concessionnaires de véhicules neufs en abondance. 

La mise en service des usines locales contribuera sans doute à alimenter le marché national en voitures. Mais en attendant, il ne faudra pas nourrir de faux espoirs et croire que les voitures importées coûteront moitié moins. La situation évoluera, mais il est fort à parier qu’il faudra encore attendre un bon moment.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -