AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures de moins de 3 ans en Algérie : de...

Importation de voitures de moins de 3 ans en Algérie : de nouvelles mesures dévoilées

Automobile – De nouvelles mesures viennent d’être dévoilées pour l’importation des voitures de moins de 3 ans en Algérie. Plus de détails à ce sujet seront divulgués dans ce numéro du mardi 3 janvier 2023.

Alors que la crise à laquelle se heurte le marché automobile dure depuis déjà plusieurs années, il semblerait qu’une certaine amélioration commence à être observée. Soit, notamment, avec l’annonce de la reprise de l’importation des voitures neuves ou encore celle des véhicules d’occasion de moins de 3 ans en Algérie, qui est soumise à certaines conditions et mesures.

En effet, c’est le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a donné l’ordre de reprendre les différentes activités. Celles relatives à ce secteur. Il est question de la construction et de l’importation de voitures. De ce fait, le gouvernement a mis en place de nouvelles mesures pour réglementer l’arrivée des véhicules d’occasion sur le territoire algérien.

Le but étant de lutter contre la fraude dans ce domaine. Le site spécialisé Sayarat Live rapporte l’information. Dans le détail, les autorités concernées veulent éviter les scénarios de gonflement ou de diminution.

Chose qui a d’ailleurs déjà eu lieu il y a des années. C’était lorsque le pays autorisait encore cette activité. Sachant que bien que la Loi de Finances 2023 soit déjà parue dans le JO, le processus d’importation fera également l’objet d’une instruction ministérielle conjointe. Celle-ci sera publiée prochainement.

Importation de voitures de moins de 3 ans en Algérie : prévention contre la fraude

Effectivement, il faut savoir que la promulgation de la Loi de Finances 2023 permet l’importation des voitures de moins de 3 ans. Elle détermine également, selon l’article 66, les droits de douane. Ceux imposés sur ce type de véhicules depuis le 1er janvier.  

Cela dit, un comité ministériel regroupant plusieurs secteurs est en train d’étudier la méthode adéquate. Celle que l’Algérie mettra en place dans le but de prévenir contre la fraude. Il est question également d’étudier la conformité des composants aux exigences de qualité. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici