Importation de voitures de moins de 3 ans en Algérie : un expert précise

Algérie – De retour récemment, l’importation des voitures de moins de trois (3) ans suscite un tas de points d’interrogations de la part des citoyens qui l’ont longuement attendu. Un expert économique s’exprime à ce sujet. 

Après un gel qui a duré de nombreux mois, l’Algérie a autorisé l’importation des voitures de moins de trois (3) ans de nouveau. Les formalités inhérentes à cette démarche sont conditionnées par quelques critères, dont l’impossibilité d’acquérir plus d’un (01) véhicule par trois ans. Pour éclaircir le flou qui y règne, un expert économique a apporté de nouvelles précisions sur le sujet. 

En effet, Rabeh Chibani est revenu au sujet de l’importation des voitures d’occasion dans une déclaration faite à la chaine télévisée El Djazairia One, ce vendredi 11 juin 2021. Les « indicateurs actuels indiquent que l’importation des voitures aura lieu au mois de septembre ou octobre. Durant cette période, le citoyen souhaitant se doter d’une voiture d’occasion pourra enfin l’importer ». C’est ce qu’il a précisé le locuteur.  

Voici l’impact de l’importation des voitures d’occasion sur le marché informel selon Chibani

Si l’on se fie aux dires de Chibani, les voitures d’occasion peuvent donc faire leur entrée, en Algérie, à l’approche de la fin de la saison estivale. Néanmoins, il a tenu à alerter sur un point. En fait, « l’importation des véhicules de moins de trois (03) ans aura un grand impact sur le marché parallèle des devises étrangères ». 

C’est ce qu’ont, d’ailleurs, affirmé de nombreux autres spécialistes. Selon eux, le citoyen, désireux de se procurer une voiture après cette longue attente, pourrait se rediriger directement au marché informel. Le but étant d’échanger ses liasses de billets du dinar en euros. Il les versera, par la suite, dans un compte bancaire. 

Un coffre en banque qui va lui servir dans ses démarches d’acquérir une voiture. En définitive, le citoyen, indiquent alors les experts, serait contraint de mettre le pas à l’enceinte du Square.  

Importation des voitures d’occasion en Algérie : qu’en est-il de cette décision subite du gouvernement ? 

Après avoir gelé l’article 110 de la loi de finances 2020, le gouvernement algérien a fait marche arrière sur sa décision. Le marché automobile algérien pourrait, de ce fait, accueillir des voitures d’occasion dans un futur proche. Le même intervenant a tenu à s’exprimer sur cette décision « peu prévisible » aux yeux de plusieurs spécialistes. 

« Le gouvernement s’est trouvé contraint de prendre cette décision. Cela puisque l’importation des voitures neuves a été gelée pendant presque trois (03) ans. L’Algérie est devenue le seul pays où l’on ne peut pas acquérir un véhicule neuf. Ainsi, pour faire face à cette situation, le gouvernement a autorisé l’importation des voitures d’occasion temporairement », explique-t-il. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé