AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : voici la date probable des premiers...

Importation de voitures en Algérie : voici la date probable des premiers arrivages

Automobile – La date des premiers arrivages de voitures neuves en Algérie commence à se dessiner. Des experts ont livré plus d’explications. Apprenez tout, ce samedi 11 décembre 2021. 

Le secteur automobile a encore été sinistré durant l’année 2021. Le déséquilibre entre l’offre et la demande a entraîné une hausse des prix exceptionnelle. Toutefois, en vue de pallier cette instabilité, le Président a décidé d’agir. Le chef de l’État a ordonné la révision immédiate du cahier des charges de l’importation automobile. C’est afin de reprendre cette activité. De ce fait, des experts commencent à étudier le marché. Afin de définir une date pour les premiers arrivages de voitures neuves en Algérie.   

Lors de la dernière réunion ministérielle, le Président Tebboune a demandé l’entame de la première démarche. Cette dernière consiste à accélérer les procédures pour faciliter l’octroi des agréments aux concessionnaires automobiles. Cependant, le processus d’étude des dossiers sera clôturés durant le premier semestre 2022. Alors, les experts estiment que cette étape risque de remporter le rêve des Algériens. Celui-ci d’acheter une voiture neuve jusqu’en 2023.  

Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le média arabophone Ennahar. Les spécialistes du domaine de l’automobile affirment ainsi que la reprise de l’importation n’aura pas lieu avant 2023. Selon l’économiste Hamza Boughadi, la première voiture entrera dans notre pays fin 2022 ou début 2023. À noter qu’après l’obtention des agréments, les agents auront un délai allant de 6 à 8 mois. Cela afin d’accomplir toutes les démarches nécessaires.

Les conditions requises pour les concessionnaires automobiles

Les concessionnaires qui obtiennent les agréments doivent d’abord recruter des employés. Ensuite, établir la domiciliation bancaire et définir les délais de livraison. À ce propos, Hamza Boughani indique que les concessionnaires doivent aussi préparer des showrooms. Ainsi que la mise en place des ateliers de maintenance. Et ils devraient également régler toutes les procédures bancaires et d’importation. Le processus prendra entre 6 et 7 mois, affirme-t-il.

Par ailleurs, le ministre de l’Industrie a déclaré que son secteur a reçu des dossiers. Et ce, pour reprendre la fabrication de voitures. En tout, il s’agit de plus de 66 opérateurs économiques qui ont déposé. Dont certains ont déjà été rejetés. Le même responsable a souligné que l’État livrera des crédits immédiats en faveur des agents automobile. Le but, c’est de supprimer tous les obstacles pour la reprise de l’importation de voitures.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes