Importation de voitures en Algérie : vers l’entrée de la concurrence étrangère

Algérie – Le spécialiste économique, Ilyes Kichaoui a déclaré que le nouveau cahier des charges relatif à l’importation de voitures permettrait le retour de la concurrence étrangère en Algérie. Dzair Daily vous en dit plus juste ci-dessous.

Alors que l’Algérie compte relancer l’industrie automobile à travers l’importation des véhicules. De nombreux opérateurs économiques guettent avec impatience l’entrée en vigueur du nouveau cahier des charges. Selon des spécialistes économiques, le document relatif à l’importation de voitures en Algérie, verra le retour de la concurrence étrangère. On vous expose les détails, ce jeudi 09 décembre 2021.

Effectivement, l’expert économique Ilyes Kichaoui s’est prononcé récemment. Cela, au sujet de la modification du cahier des charges. Et ce, lors de son passage sur la chaîne télévisée Ennahar Tv. Dans son discours, le locuteur s’est penché sur les changements probables. On parle de ceux qui seront apportés audit document.

En effet, le spécialiste a fait savoir que le rectificatif autorisera le retour des entreprises étrangères. Ces dernières pourront, de ce fait, importer leurs véhicules et les commercialiser. Et ce, au lieu d’être représentés par des agents économiques algériens. Il s’agit de toute façon de ce que rapporte le média généraliste susvisé.

Automobile : la raison de la modification de l’article

En outre, l’intervenant est revenu sur les paramètres de ce remaniement. Il a fait savoir que l’Algérie interdisait aux groupes étrangers d’importer des voitures. Cependant, cette décision s’oppose à la convention de coopération et de partenariat commercial, signée entre l’Algérie et l’Union européenne (UE). Il s’agit là aussi de ce que souligne la même source médiatique.

La nouvelle modification contribuerait ainsi, à créer une forte concurrence dans l’importation de véhicules neufs. Et relancer le marché national. Il convient de rappeler que le nouveau cahier des charges sera disponible durant le mois prochain. Les concessionnaires pourront par la suite déposer leurs dossiers de candidature pour l’obtention de l’agrément. C’est selon les déclarations du ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes