Importation de voitures en Algérie : voici quand les agréments vont être délivrés

Algérie – Les touts premiers agréments seront attribués aux concessionnaires d’importation de voitures neuves dans « les prochains jours », selon un responsable au ministère. On vous dit plus, ce 29 juin 2021. 

Le secteur de l’automobile connait du nouveau. C’est d’après le responsable au sein du ministère, le président du secrétariat technique auprès des comités en charge des activités de construction et de concessionnaire de véhicules neufs au sein du ministère de l’Industrie, Mohamed Djebli. Celui-ci a déclaré que des agréments de voitures d’importation en Algérie vont bientôt être octroyés. 

En effet, c’est ce que nous apprenons par le biais du quotidien arabophone Ennahar, ce 29 juin. Le fonctionnaire haut placé au sein du ministère de l’Industrie a fait savoir que le début du processus d’attribution des agréments s’effectuera dans les jours qui suivent. C’est suite à une longue réunion qui s’est tenue dimanche et a repris lundi. 

Le même responsable mis en exergue le nombre de dossiers de demande d’agrément pour pouvoir exercer l’activité de concessionnaire. Selon lui, il a atteint une trentaine de dossiers. Il explique, en outre, que 11 d’entre eux, concernent l’importation de véhicules touristiques et utilitaires. 

Zoom sur les dossiers de demande d’importation de voitures neuves en Algérie 

Restons toujours dans le même sillage en rapport avec l’agrément d’importation de véhicules neufs. Djebli a donc poursuivi en précisant que 10 des dossiers sont en lien avec les concessionnaires qui sont intéressés par les véhicules de travaux publics, de lavage et de manutention. Pour ce qui est des neuf restants, il s’agit de demandes d’agrément pour importer des motocycles. 

L’importation des voitures est un sujet très discuté en Algérie. Attendu depuis maintenant quelques années déjà, il suscite l’intérêt de tous. Plus spécifiquement, les personnes désirant se procurer une voiture. Ainsi que les professionnels du domaine de l’automobile. Ils attendent cette reprise impatiemment. 

L’opération d’importation de voitures ainsi que de délivrance de licences, qui permettra la reprise de cette activité, avance doucement, mais surement. C’est bien le cas, si l’on se fie aux déclarations du responsable.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes