Importation de voitures en Algérie : Nouveaux concessionnaires autorisés

Algérie – Pour relancer le marché automobile, le gouvernement avait rouvert la porte à l’importation de voitures neuves, et le ministère en charge vient d’ailleurs d’annoncer l’octroi de nouvelles autorisations à un nombre de concessionnaires. 

Après avoir annoncé l’octroi des autorisations provisoires à 04 concessionnaires pour l’importation de voitures neuves en Algérie, le ministère de l’Industrie vient d’annoncer, via un communiqué publié sur sa page Facebook, que le Comité technique interministériel vient octroyer de nouvelles autorisations provisoires pour 03 nouveaux concessionnaires. Le ministère de Ferhat Ait Ali a donc indiqué que ces 03 agréments provisoires s’ajoutent aux 04 premiers déjà délivrés.

Ainsi, le nombre de concessionnaires pouvant importer des véhicules neufs s’élève à 07. Selon les mêmes déclarations, ces nouveaux agréments ont été délivrés après l’étude de 17 nouveaux dossiers. Le conseil technique interministériel a également informé, via le communiqué du ministère de l’Industrie, que 03 concessionnaires font l’objet de levée de réserve.

Toutefois, explique la même source, 11 dossiers ont été rejetés. Le refus porte sur une non-conformité aux conditions fixées dans le cahier de charges, explique-t-on. Les concessionnaires rejetés pourront déposer des recours. Mais sans dépasser les délais fixés par le ministère. 

Les concessionnaires autorisés peuvent obtenir leurs agréments définitifs 

Toujours via son communiqué publié sur Facebook, le ministère de l’Industrie a indiqué un autre élément primordial. Il a assuré que les concessionnaires ayant obtenu leurs autorisations provisoires sont capables de prétendre à celles finales. Alors, ces distributeurs peuvent désormais œuvrer pour l’obtention de leur agrément définitif. 

Ces opérateurs du secteur automobile pourront ensuite débuter l’importation de véhicules neufs. Cela en respectant les modalités fixées par le décret exécutif 20-227. Celui-ci fixe les conditions et modalités d’exercice de l’activité de concessionnaire automobile. 

Le ministère de l’Industrie a conclu en indiquant que le Comité technique allait poursuivre l’étude des dossiers. Pour rappel, 96 dossiers ont débarqué au ministère de l’Industrie sur les 227 préinscriptions déposées en ligne. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes