Importation de voitures en Algérie : les marques concernées

Automobile – En ce qui porte sur l’importation de voitures en Algérie, l’Association des concessionnaires automobiles algériens dévoile la liste des marques qui seront importées prochainement. Découvrez-la juste en bas.  

Depuis des mois, les Algériens recherchent la moindre information concernant le dossier de l’importation de voitures neuves en Algérie, dont le début de la reprise et les marques concernées. Et ce, en espérant la levée la suspension des importations des véhicules neufs. Ainsi que l’arrêt de l’activité de montage. Toutefois, celui-ci reprend progressivement ces derniers jours.

Alors, le dossier de l’importation automobile semble enfin connaître un début d’issue. En effet, l’Association des concessionnaires automobiles algériens (AC2A) a révélé les marques de voitures qui seront importées. Donc, après plusieurs années de blocage, l’activité devrait prochainement reprendre. C’est ce que rapporte en effet le site spécialisé Auto Utilitaire

Au fait, il s’agit de 8 concessionnaires automobiles qui représentent l’AC2A. Ces derniers ont déposé des recours auprès du comité technique. C’est dans le but de reprendre l’importation des véhicules neufs. Cependant, ils attendent toujours le verdict final afin d’entamer l’activité.

La liste des marques de voitures concernées par la reprise de l’importation 

Comme indiqué plus haut, la liste contient 8 concessionnaires concernés par la reprise de l’importation de voitures neuves. Dans le détail, il s’agit de Sarl ALC représentant de la marque Chery. Et de Sarl Emin Auto représentant de JAC et JMC. Ainsi qu’Eurl Sariak Auto Handler, distributeur de la marque Baic en Algérie. En plus, de l’Eurl LD Azouaou, représentant Mahindra Tracteurs en Algérie. 

Concernant les autres concessionnaires automobiles, on note aussi la reprise des différents distributeurs de la marque Kia et Hyundai, véhicules utilitaires. Et celle des marques Man, Mahindra et Geely. Et enfin, celle de Hangcha et Maxwell pour les travaux publics et manutention. 

Par ailleurs, la même source médiatique note que le dossier fait l’objet d’un grand intérêt auprès du ministère de l’Industrie. La commission interministérielle continue d’examiner les dossiers des prétendants concessionnaires pour reprendre l’importation des véhicules.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes