AccueilÉconomieAutomobileImportation voitures Algérie : un expert se penche sur les derniers développements

Importation voitures Algérie : un expert se penche sur les derniers développements

Automobiles – Des nouvelles tombent au sujet de l’importation des voitures en Algérie selon cet expert dans le domaine, qui a donné plus d’explications. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

En attendant le nouveau cahier des charges relatif à l’importation des voitures en Algérie, un expert dans le domaine s’est exprimé à ce sujet. En effet, le directeur général de l’association nationale des commerçants et des artisans s’est montré positif face aux dernières décisions du gouvernement. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 25 octobre 2022. 

Tout d’abord, on rappellera que le président de la République Abdelmadjid Tebboune a autorisé l’importation des voitures de moins de trois ans. En sus, le ministère de l’Industrie a également signé un contrat avec un groupe mondial. Cela en vue de commencer la fabrication des véhicules de ladite marque en Algérie. En attendant le début de l’activité, le groupe commencera prochainement la commercialisation de quelques modèles de ses voitures en Algérie.

À cet effet, le gouvernement se retrouve dans une course contre la montre pour finaliser le cahier des charges avant la fin de l’année en cours. Selon Tahar Boulenouar, l’élaboration d’un cahier des charges spécial aux concessionnaires automobiles permettra une plus grande transparence. Et ce, en définissant les droits et les devoirs de chaque concessionnaire. 

Boulenouar : la séparation entre l’activité des concessionnaires et des fabricants est très importante

Dans le même sillage, l’expert susmentionné a fait l’éloge quant à la décision du président. Celle relative à la séparation entre l’activité du concessionnaire et celle des entreprises fabricantes. À en croire ses propos, cette décision est dans l’intérêt du citoyen algérien. Étant donné que l’activité de ces entreprises se limitait à la commercialisation de ses voitures, auparavant. 

Notons qu’à l’issue de la dernière réunion ministérielle qui s’est tenue hier, Abdelmadjid Tebboune a insisté sur l’impératif de délivrer le cahier des charges lié à l’importation des voitures. Et ce, dans un délai qui ne dépasse pas une semaine. En effet, cela permettra de mettre fin aux pratiques qui ont tant pesé sur la trésorerie et les citoyens, affirme-t-il. En tout cas, il s’agit de ce que rapporte le média Sabq presse. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes