AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : Les exonérés des droits de douane

Importation de voitures en Algérie : Les exonérés des droits de douane

Automobile – Nassima Brikci, responsable de la communication à la Direction générale des douanes (DGD) s’est prononcée à cet égard. Elle a dévoilé les personnes concernées par l’autorisation à bénéficier de l’importation en Algérie de voitures neuves avec exemption des droits de douane. 

Le gouvernement continue de remanier les modalités d’exercice de l’activité des concessionnaires. De leur côté, des citoyens s’interrogent sur les personnes qui bénéficieront de l’exonération des droits de douane en matière d’importation de voitures en Algérie. La directrice du pôle de la communication s’est exprimée.

La dame exerce ses fonctions à la Direction générale des douanes. Elle a tenu à apporter plus de précisions à ce sujet. Ainsi, Nassima Brikci s’est exprimée concernant les personnes concernées par l’exemption des droits de douane. Une exonération qui devrait profiter à des acteurs de l’importation de voitures neuves. Mais aussi à ceux autorisés à se procurer un véhicule à l’étranger et de l’acheminer dans le pays.

Automobile : Voici la liste des concernés par l’exonération des droits de douane

Le site dédié à l’actualité automobile en Algérie, Auto-utilitaire, cite comme source Echourouk. Le média en ligne rapporte les déclarations de la responsable. Celle-ci a pris la parole hier lundi 10 mai. Les catégories qui peuvent alors se passer des droits de douane sont incluses dans une liste. Cette dernière est divulguée par la chargée de communication.

Ils sont énumérés comme suit : Les moudjahidines dans un premier temps. En second lieu, viennent les diplomates. Ils se verront exonérés des tarifs douaniers. Enfin, Brikci a mentionné les ressortissants algériens à l’étranger. C’est toujours d’après la même source. 

« Tout citoyen algérien œuvre droit à ramener un véhicule automobile depuis l’étranger » 

Dans un autre volet, la directrice a fait savoir que tous les citoyens algériens ont ce droit à l’importation de voitures neuves à partir de l’étranger. Cependant, il est utile de savoir que contrairement aux quelques catégories citées en haut, ils ne bénéficieront pas de cette exemption. En conséquence, ils devront s’acquitter des droits de douane. 

Dans le même ordre d’idées, selon le décret relatif aux conditions du cahier de charges des concessionnaires, tout citoyen algérien ouvre droit à l’achat d’une seule voiture chaque trois (3) ans. Pour revenir au cas des moudjahidines qui, pour rappel, sont exonérés des droits de douane, le taux de cette exonération diffère d’un Moudjahid à un autre. Cela, en se référant au type de licences dont ils disposent. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes