AccueilÉconomieAutomobileImportation voitures Algérie : début du dépôt des dossiers

Importation voitures Algérie : début du dépôt des dossiers

Automobile – Le ministère de l’Industrie en Algérie a annoncé le début de la réception des dossiers des concessionnaires relatifs à l’importation des voitures. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Ce lundi, le ministère de l’Industrie en Algérie a donné le coup d’envoi pour l’opération de réception des dossiers relatifs à l’importation des voitures en Algérie. En effet, cette opération se fera en ligne via la plateforme numérique du ministère susmentionné. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 29 novembre 2022.

Tout d’abord, il convient de rappeler que le cahier des charges de l’importation des voitures a été dévoilé, il y a quelques jours maintenant. De ce fait, le gouvernement est en train de mettre les dernières retouches pour entamer l’importation. Sachant que le premier véhicule entrera en Algérie durant le premier trimestre de l’année 2023. Avant cela, les concessionnaires doivent avoir l’agrément des autorités responsables pour pouvoir exercer cette activité. 

Pour ce faire, le département d’Ahmed Zeghdar a lancé une plateforme pour la réception des dossiers, comme on l’avait susmentionné. On notera que cette décision s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions des décrets exécutifs n° 22-383 et 22-384 du 17 novembre 2022. Celui-ci fixe les conditions de l’activité de concessionnaire de véhicules neufs et l’activité de construction de véhicules.

Examen des dossiers : le ministère de l’Industrie a nommé les membres de la commission 

Selon ce que rapporte le média arabophone spécialisé Sayarat Live, le ministère de l’Industrie a nommé les membres de la commission chargée de l’étude et l’examen des dossiers. En effet, chaque concessionnaire doit remplir un certain nombre de conditions. Notamment, l’obtention d’une licence de l’usine propriétaire de la marque. 

D’ailleurs, les principaux concernés s’engagent à importer une seule marque de voiture. Dans le détail, il s’agit d’une mesure antitrust exigée par les autorités responsables. Dans ce sillage, on précisera que le ministère de l’Industrie a invité les opérateurs économiques intéressés à s’inscrire, en cliquant ici

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes