Importation de voitures en Algérie : date du traitement des recours des concessionnaires

Automobile –  Les membres de la commission de recours relative à l’exercice de l’activité d’importation de voitures neuves en Algérie s’apprêtent à entamer leur activité. Apprenez davantage d’informations à ce sujet dans notre édition du vendredi 24 septembre 2021.  

Une lueur d’espoir pour les neuf (9) concessionnaires qui ont récemment vu leurs requêtes refusées par le Comité technique interministériel ! La commission de recours semble bien partie pour raviver le secteur national automobile à travers l’importation de voitures neuves en Algérie. À l’heure d’une conjoncture économique en récession et exacerbée par la crise sanitaire, l’instance se démène à activer tous les leviers dont elle dispose. 

Quelques jours après l’émission des neuf refus, les premiers dossiers de recours sont en effet déjà sur la table. La commission chargée à cet effet siégera dès lundi. Soit le 27 du mois courant. Deux objectifs en tête : mettre fin à une crise à laquelle se heurte le marché national depuis plus de trois (3) ans et remettre les activités économiques sur les rails. C’est du moins ce que rapporte le média spécialisé dans l’automobile, Carvision DZ.

Avant de tenir leur première réunion ce lundi donc, les adhérents de l’instance de recours ont d’ores et déjà débuté leur mission préparatoire commune. Ensemble, ils ont alors fait appel au Comité interministériel et au secrétariat technique dans l’intention d’obtenir, en premier lieu, les dossiers initiaux des candidats et les premiers rapports des Directeurs des wilayas de l’Industrie et des Mines (DIM). 

Agréments des concessionnaires : où en est-on ?

La commission de recours a également dressé une liste de sollicitations à l’attention du Comité technique interministériel auprès du ministère de l’Industrie et des Mines. Soit l’ensemble des réserves formulées par le dernier cité, leur levée, les seconds rapports des DIM. En plus des procès-verbaux de réunion ainsi que les motifs et les notifications de refus. Il s’agit là encore de ce que relate la même source médiatique.

À en croire cette dernière, les dossiers seront traités selon le même ordre chronologique du tout premier dépôt. Il semble intéressant de rappeler que la composante de la commission de recours a été désignée pour un mandat de trois ans. Cela conformément aux dispositions de l’article 44 du décret exécutif n° 20-227 du 29 août 2020. Celui qui fixe les conditions et les modalités de l’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules.

L’instance est composée de quatre membres. Y siègent Abdellatif El Houari et Chaâbane Loumi. Ils représentent respectivement le ministère du Commerce et celui des Finances. Farouk Malek, représentant de la chambre algérienne des deux secteurs précités, fait également partie de ce comité de recours.

Le dernier membre est une femme. Il s’agit de Meriem Amiche, une élue au conseil national de la concurrence. La présidence est, quant à elle, confiée à Ammi Seddik, délégué auprès du ministère de l’Industrie et des Mines.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes