25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
jeudi, 20 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : comment c'est possible en 2022 ?

Importation de voitures en Algérie : comment c’est possible en 2022 ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’importation d’un bon nombre de voitures immatriculées 2022 a suscité la curiosité des Algériens, qui se demandent quelles ont été les procédures entreprises au cours de cette opération. De ce fait, dans cette édition du vendredi 28 janvier, on vous dévoilera tous les détails nécessaires.

Il n’est pas sans savoir que le marché de l’automobile passe par une crise sans précédent. Avec notamment la suspension des différentes activités liées à l’importation et la construction de voitures en Algérie qui se poursuit encore pour cette nouvelle année 2022. Ce qui a laissé place à une certaine anxiété auprès des citoyens.

En effet, les Algériens demeurent inquiets quant à la stagnation de ce marché des véhicules neufs. D’autant plus qu’aucune annonce officielle n’a été faite par le Gouvernement qui permettrait de connaître la date de reprise de ce secteur. Cela dit, ce qui a donné lieu à de nombreuses controverses sur le sujet c’est le fait que certaines voitures 2022 ont fait leur entrée sur le marché.

- Publicité -

Au fait, une vraie polémique a été créée sur la procédure d’importation, mais surtout l’identité de ces personnes qui procèdent à cette opération dans de telles conditions. De ce fait, l’expert économique, Saad Sellami, s’est prononcé à ce sujet. Il a indiqué que les citoyens sont confus de voir des véhicules 2022 pénétrer sur le marché à peine un mois après le début de l’année.

Importation de voitures en Algérie : voici les démarches nécessaires

De ce fait, le spécialiste a précisé qu’il existe diverses façons pour permettre à l’individu qui désire acquérir une nouvelle voiture de l’étranger de le faire. En premier lieu, il s’agit de l’utilisation des licences des Moudjahidine. Que ce soit pour l’importation individuelle ou en utilisant plusieurs pour l’importation d’un bon nombre de voitures par les concessionnaires privés.

Au fait, ces opérateurs utilisent les différentes licences pour importer de nombreux véhicules sous des noms différents. Sachant que dans ce cas, il va bénéficier de l’exonération des taxes douanières. Cela, sous certaines conditions. À savoir, l’interdiction de revendre le véhicule pour une période de trois (03) ans.

- Publicité -

Par ailleurs, certains procèdent également à l’importation de voitures au nom de la société importatrice, ou au nom du citoyen avec le paiement de toutes les taxes. Celles dont le montant varie entre 100 et 300 millions de centimes de DA. Et ce, selon le type du véhicule.

Pour rappel, cette stagnation du marché a mis le citoyen moyen dans une situation inconfortable. D’autant plus qu’il se voit obligé de faire face à des prix exorbitants, notamment, pour l’achat d’une voiture qui affiche des centaines de milliers de kilomètres au compteur. Cela dit, est-ce que le Gouvernement mettra bientôt fin à cette crise ? C’est ce qu’on pourra savoir très prochainement.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -