AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : voici où en est le cahier...

Importation de voitures en Algérie : voici où en est le cahier des charges

Automobile – Alors que le délai fixé par le Président de la République concernant l’importation de voitures en Algérie a expiré, Dzair Daily met le point sur la situation actuelle quant au cahier des charges. Découvrez tout dans cette édition du mercredi 13 avril 2022.

Il est vrai que depuis quelques années le marché automobile connaît un certain déséquilibre. D’autant plus que le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a annoncé que le cahier des charges régissant l’importation des voitures en Algérie verra le jour durant le mois de mars 2022. Or, cela a mis un peu plus de temps que prévu.

Pour mémoire, le marché automobile en Algérie a été alarmant pendant les deux dernières années. À savoir 2020 et 2021. De plus, avec le délai fixé par Abdelmadjid Tebboune concernant l’importation de voitures en Algérie qui a expiré, l’année 2022 risquerait de subir le même sort. Pour cause, l’attardement sur l’étude des dossiers relatifs à l’importation des voitures.  

En effet, en ce qui concerne le cahier des charges portant sur le processus de l’approvisionnement du marché automobile. Celui-ci se retrouve momentanément suspendu. Et ce, en attendant d’être mis à l’étude et l’examen de la part du ministère de l’Industrie, rapporte Echorouk. Cela après l’avoir préparé et transféré aux autorités compétentes pour trancher. 

Du nouveau sur le dossier automobile

En effet, le gouvernement algérien a créé trois (03) ateliers au niveau du ministère de l’Industrie. Ces derniers s’occupent de l’étude du dossier automobile. Le premier atelier prend en charge l’étude des licences d’importation de voitures en Algérie. Cette tâche est alors accordée au Comité technique et au Comité de recours.

Ces deux commissions procéderont à la sélection des dossiers de concessionnaires acceptés. Comme le stipule le décret exécutif n° 175-21 du 03 mai 2021. Le deuxième atelier étudie le nouveau cahier des charges. Notons par ailleurs que le Président de la République a ordonné la révision du cahier des charges actuel, en décembre dernier.

Quant au troisième atelier, celui-ci s’occupe de la relation entre les concessionnaires automobiles nationaux et les constructeurs étrangers. Cela concerne les dossiers de fabrication automobile en Algérie. Cependant, aucun des ateliers n’a encore donné suite à ce sujet.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes