AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : des agréments ont été délivrés ?...

Importation de voitures en Algérie : des agréments ont été délivrés ? Le ministre répond

Algérie – Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, s’est exprimé au sujet de la délivrance des agréments d’importation de voitures et du cahier des charges. Pour plus de détails, suivez les lignes de cette édition du 10 février 2022.

En effet, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a indiqué, lors d’une réunion qui s’est tenue, aujourd’hui, à l’Assemblée populaire nationale, qu’aucun des agréments relatifs à l’opération d’importation de voitures en Algérie n’a jusque-là été délivré. Et ce, au profit des concessionnaires qui ont déjà soumis leurs dossiers de candidature.

Dans ce sens, d’après ce qui a été rapporté par le quotidien Ennahar, le premier responsable du secteur s’est exprimé davantage. Au fait, il a précisé qu’ils n’ont octroyé aucune autorisation d’importation. D’autant plus qu’il a souligné les dossiers remis pour étude sur la table du Comité technique passent par plusieurs secteurs.

Ensuite, le dit intervenant a également rappelé que le cahier des charges a reçu plusieurs modifications. Sachant qu’il a notamment relevé le fait que son secteur ne peut pas se permettre certaines défaillances. Comme autoriser une importation pas contrôlée. D’un autre côté, Zeghdar a rappelé qu’il n’a pas un budget suffisant. Ainsi, que les quantités importées seront juste destinées à satisfaire le besoin du marché.

Construction de voitures en Algérie : voici ce qu’a révélé Zeghdar

Par ailleurs, lors de son intervention à la Radio nationale, le ministre de l’Industrie s’est penché sur le sujet de la construction automobile. Au fait, il a révélé que ses services travaillent d’arrache-peid. Cela, dans le but de garantir une réelle activité de fabrication de voitures. Et non pas une simple activité de montage et de gonflement de pneus.

En sus, Ahmed Zeghdar a ajouté que le dossier relatif à ladite activité est sur la table du ministère. Cela dit, il a rappelé que l’objectif principal serait de permettre une vraie construction. C’est pour cette raison d’ailleurs que le cahier des charges a reçu quelques modifications. Ainsi, des négociations sont toujours en cours avec de grands constructeurs étrangers.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes