Importation de voitures neuves / occasion : Tebboune fixe la date

Algérie – Un communiqué sanctionnant le Conseil des ministres tenu hier ; et présidé par Tebboune indique la date maximum ; qui verra la publication des cahiers des charges de l’importation des voitures neuves et celles d’occasion (moins de 3 ans) ; ainsi que celui relatif à la construction automobile.

Effectivement le président Abdelmadjid Tebboune, a déterminé la date précise de l’apparition des cahiers des charges ; encadrant respectivement, l’importation des voitures neuves, celle des véhicules d’occasion et la construction automobile en Algérie. Le chef de l’État a ainsi ordonné la publication desdits cahiers des charges. Ceci avant le 22 juillet prochain.

« S’agissant donc de la feuille de route pour la relance et le développement du secteur de l’industrie ; le Chef de l’État a observé, avec regret, qu’on continue à accorder encore trop de temps au secteur marchand de l’État ». C’est ce que l’on tire du document. Ce secteur marchand de l’état « a connu plusieurs réformes. Sans donner de résultats probants. Alors qu’il ne représente guère plus de 20% du secteur industriel global du pays ; au détriment de 80% du secteur ».

C’est dans ce sillage, explique la même source, que le président de la République « a instruit le ministre de l’Industrie ; à l’effet de libérer les cahiers des charges du secteur de la construction automobile ; la production d’électroménagers ; la production de pièces détachées ; l’importation de véhicules neufs ; l’importation d’usines usagées ».

Importation de voitures neuves : Service après-vente

Le communiqué du dernier Conseil des ministres explique ; l’impératif de ce qui doit venir en parallèle de ce texte d’encadrement. Un encadrement qui porte sur l’activité d’importation en Algérie ; des voitures neuves en provenance de l’Étranger. Alors l’avènement du cahier des charges concernant l’importation des véhicules neufs ; doit se voir accompagné du service après-vente.

Le cahier des charges en question doit ainsi « intervenir obligatoirement ; avec la mise en place d’un réseau de service après-vente ». Ce réseau doit en plus être implanté « au niveau de tout le territoire national ». Il faut en outre, ajoute le même document officiel ; que ledit réseau soit géré par des professionnels du secteur ».

Par ailleurs, la fixation de la date de sortie des cahiers des charges d’importation des voitures en Algérie, neuves et d’occasion ; devrait aussi en réjouir beaucoup. Force est de constater que dernièrement, l’acquisition d’une voiture par l’Algérien moyen est devenue d’une complexité croissante. Le retour de l’activité de concessionnaires automobiles effacera-t-il les dégâts causés par le montage automobile national ? Un montage local qu’Aït Ali, lui-même, qualifie d’ailleurs d’importation déguisée.    

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !