13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
dimanche, 14 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation voiture Algérie : Nebbache défend les moins de 5 ans contre...

Importation voiture Algérie : Nebbache défend les moins de 5 ans contre les moins de 3 ans à cause des prix

Publié le

- Publicité -

Automobile – Après l’importation des premiers véhicules de moins de 3 ans en Algérie, Nebbache se prononce sur les prix de ces derniers et défend la voiture de moins de 5 ans. Dzair Daily rapporte pour vous tout ce que vous devez savoir à ce sujet dans cette nouvelle édition du lundi 6 mars 2023.

Suite à l’importation des véhicules d’occasion de moins de 3 ans en Algérie, l’ancien président de l’association des concessionnaires automobiles multimarques (ACAM), Youcef Nebbache, défend la voiture de moins de 5 ans en raison de leurs prix, dit-il. Il s’agit d’une information que rapporte le quotidien Sayarat Live dans son numéro d’hier.  

Il convient de noter que Nebbache a tenu à saluer le gouvernement algérien pour cette nouvelle mesure. En revanche, il n’a pas manqué l’occasion de citer « les points négatifs liés à cette décision ». Il évoque « un prix excessif que le citoyen doit payer après l’importation de voitures de moins de 3 ans ». 

- Publicité -

En effet, le responsable a souligné que le prix des véhicules sur le marché européen est trop élevé. Selon lui, il est difficile de trouver une voiture 2020, répondant aux normes imposées par le décret, inférieure à 15.000 euros. En plus des frais de transport et de douane, les Algériens peuvent payer jusqu’à 400 millions de centimètres après la conversion. C’est ce qu’il indique encore.  

Importation de voitures de moins de 5 ans : voici ce qu’a déclaré Nebbache

Effectivement, l’ancien président de l’ACAM a affirmé que les voitures d’occasion importées peuvent atteindre jusqu’à 400 millions de centimes. C’est, sans doute, un coût qui dépasse largement le pouvoir d’achat des citoyens Dz. En revanche, cet expert a favorisé les engins d’occasion de moins de 5 ans. 

Selon les précisions de la susdite source médiatique, Nebbache a indiqué qu’il était prioritaire de modifier la liste des voitures autorisées à l’importation. Soit, à 5 ans au lieu de 3 ans. Et ce, d’après ses précisions, afin de permettre aux Algériens souhaitant les acquérir de les récupérer à moindre prix.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -