Importation de voitures en Algérie : les concessionnaires refont une nouvelle demande

Algérie – Le groupement des concessionnaires lance un nouvel appel après le refus prononcé par le comité technique en ce qui concerne les dossiers d’importation de voitures.

En effet, le sujet de l’automobile dans le pays est un sujet qui suscite de nombreuses controverses. D’autant plus de la part des concessionnaires qui ont, après une longue période d’attente, reçu des refus sur leurs dossiers d’importation de voitures en Algérie.

De ce fait, le groupement des concessionnaires compte bien mettre la question au clair cette fois-ci. D’autant plus après que le comité technique n’a pas attribué d’agréments à un bon nombre d’opérateurs. Ceux qui étaient les premiers à déposer leurs dossiers. Cela, sans motif valable.

Par conséquent, ce groupement vient de lancer une nouvelle demande. Celle-ci consisterait à organiser une rencontre avec le président de cette organisation et celui du comité technique, Hafid Tahar. Seulement, cette fois, il souhaite que ce débat soit télévisé. En plus de ces deux personnes, le groupement veut notamment voir assister des juristes et le porte-parole de l’organisation APOCE.

Importation de voitures en Algérie : les raisons derrière la volonté des concessionnaires

Pour ce qui est des raisons derrière cette volonté, les membres contactés par Carvision DZ ont pu livrer quelques détails. Au fait, parmi les intervenants, l’un d’eux a précisé que ce serait : « La nécessité de transparence dont doit être empreint le traitement de nos dossiers de prétendants à l’agrément de concessionnaire ».

D’autres ont par ailleurs indiqué que le fait que le débat soit télévisé permettrait aux citoyens algériens d’être au courant de l’aboutissement de l’affaire. Mais surtout de connaître les vraies raisons derrière cette crise qui touche le marché de l’automobile. Cette crise qui dure maintenant depuis plus de deux (02) ans.

Tandis que certains membres de ce groupement ont plutôt réclamé davantage d’explications. D’autant plus qu’ils ont estimé que les refus prononcés restent sans raison valable et incompréhensibles. Ils ont également ajouté que : « Le comité technique a largement outrepassé ses prérogatives, d’une part, et a largement dépassé les délais prévus par le cahier des charges pour nous notifier ses conclusions ».

Importation de voitures en Algérie : le comité technique au coeur des débats

Il est à noter que sur les neufs (09) concessionnaires qui ont reçu des refus sur leur dossiers, un (01) seul a signé l’accusé de réception de sa notification. Toutefois, les autres ont jugé que le travail mené par le comité technique ne correspond pas aux règles en vigueur. Sachant que la durée de traitement des dossiers stipulée dans le cahier de charges était de 15 jours. Or, l’opération a pris beaucoup plus de temps.

Cela dit, est-ce que cette demande va être acceptée ? Est-ce que cette rencontre va mettre les choses au clair et aider à clarifier, mais surtout à faire avancer le dossier ? Une chose est sûre c’est que le groupement ne compte pas lâcher l’affaire. Cette fois, il semble bien déterminé à mettre un trait sur une affaire qui dure depuis tant d’années.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes