AccueilÉconomieAutomobileImportation et prix des voitures neuves en Algérie : le ministre de...

Importation et prix des voitures neuves en Algérie : le ministre de l’Industrie précise

Automobile – Le ministre de l’Industrie et des Mines a livré quelques précisions au sujet de l’importation et des prix des voitures neuves en Algérie. Si vous voulez en savoir davantage, n’hésitez pas à lire les lignes qui suivent ! 

Après avoir autorisé le retour des véhicules de moins de 3 ans, le gouvernement algérien, a procédé à la publication du nouveau cahier des charges. Celui régissant les conditions et les modalités de l’activité de concessionnaires. De quoi pousser la crise automobile à toucher à sa fin et permettre à l’Algérie de reprendre l’importation des voitures neuves. 

Depuis la délivrance du document en question, les citoyens algériens s’interrogent au sujet de la date de l’arrivée du premier engin flambant neuf sur le territoire algérien. Les prix des engins importés semble aussi tarauder leurs esprits. Face à cela, le premier responsable du secteur automobile, Ahmed Zeghdar, a tenu à révéler quelques nouveaux détails.  

En effet, le ministre s’est manifesté, ce samedi 19 novembre 2022, face aux médias. Et ce donc afin d’apporter des réponses aux interrogations de la population algérienne. Les déclarations du susdit responsable ont alors été relayées par le quotidien généraliste arabophone Ennahar. Nous les reprenons pour vous ci-dessous. 

Importation automobile en Algérie : voici tout ce qu’a dit le ministre 

Dans le détail, le ministre Ahmed Zeghdar s’est exprimé, dans un premier temps, au sujet de la date d’entrée de la première voiture en Algérie. Elle est, selon ses dires, uniquement liée à l’engagement des concessionnaires automobiles à appliquer les dispositions du nouveau cahier des charges.

Il a souligné, dans le même volet, que l’octroi du premier agrément pour l’importation de véhicules neufs dépend, lui aussi, du « respect des conditions ». Pour ce qui est des prix des voitures attendus sur le marché automobile du neuf, le même intervenant a estimé que ces derniers seront déterminés par le coût d’importation des automobiles.

« Ils sont notamment tributaires des frais d’achèvement de la fabrication. Mais ce point concerne les voitures fabriquées localement ». C’est ce qu’a a en outre fait savoir le membre du gouvernement.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes