Importation de motos en Algérie : le Comité technique a tranché

Algérie – Le dossier de l’importation de motos subit le même sort que celui des voitures avec de nouveaux refus communiqués aux prétendants concessionnaires. Les détails dans cette édition du mardi 19 octobre 2021.

En effet, le Comité technique chargé de l’étude des dossiers de demande d’agrément pour l’importation de motos en Algérie vient de trancher en délivrant quatre (04) nouveaux refus pour les concessionnaires candidats, ce qui élève le nombre total des dossiers sujets à des réserves à 24 sur les 62 déposés. C’est du moins ce qu’a rapporté Echorouk, hier.

Au fait, depuis la parution du cahier des charges relatif aux conditions. Celles fixant l’activité en question le 09 mai dernier, 62 dossiers ont été déposés sur la table du ministère de l’Industrie. Cela, après la réorganisation des membres du nouveau Comité technique. Celui-ci qui a tout de même délivré 24 refus pour différentes raisons.

D’autant plus que les dossiers refusés interviennent alors que la commission vient tout juste de recevoir 10 recours de la part des candidats. Parmi ces dossiers, un (01) a déjà été étudié et rejeté pour l’implication de l’agent dans un partenariat avec une entreprise étrangère. Tandis que les neuf (09) autres sont toujours en attente d’un retour.

Importation de motos en Algérie : de nouveaux dossiers refusés

Cela dit, les nouveaux dossiers refusés sont relatifs à l’activité d’importation de l’engin mobile et des motos. Au fait, ça ne concerne pas l’importation des voitures de tourisme, les véhicules utilitaires et les camions. Le comité en question a notamment présenté un bon nombre de remarques et a relevé des anomalies. Comme la non-signature du cahier des charges remis dans le dossier.

En outre, les réserves comportaient également une incohérence dans le code d’immatriculation commerciale. En sus, la commission a souligné l’absence de la date dans les contrats signés avec les constructeurs. De plus, un bon nombre de documents ou de conditions ne correspondaient pas aux lois. Celles stipulées dans le dernier cahier de charges modifié le 03 mai dernier.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes