23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
dimanche, 16 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation et construction de voitures en Algérie : Ce que propose Agli

Importation et construction de voitures en Algérie : Ce que propose Agli

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Sami Agli, revient sur le dossier d’importation et de construction des voitures en Algérie.

Intervenant sur la Chaîne Ennahar TV, ce mercredi 10 mars 2021, au sujet des projets proposés par son organisation pour la relance de l’économie nationale, le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Sami Agli en l’occurrence, revient sur le dossier d’importation et de construction des voitures en Algérie.

En revenant sur le sujet, il estime que la construction automobile n’est pas une priorité pour le marché national. Indiquant que de nombreux pays développés ne sont pas fabricants de voitures. Mais ils élaborent plutôt des pièces de rechange. De ce fait, il présume que le retard enregistré sur ces projets en Algérie serait un bon point.

- Publicité -

| Lire aussi : Construction automobile en Algérie : Vers un nouveau report ?

Sami Agli propose d’utiliser ce temps pour se focaliser sur ce qui serait bénéfique pour l’économie du pays. Et ce, dans le domaine de l’automobile sur le long terme. Notamment, dans un secteur en pleine expansion et en développement continu. Il ajoute que d’après une étude faite sur les vingt (20) dernières années, il pense qu’il serait encore tôt pour prendre des décisions radicales.

Le sort des propositions des membres du Patronat au Président de la République

Au cours de la même entrevue, l’animatrice revient sur la rencontre qui a eu lieu en mois de janvier dernier. Cette dernière unissait le Chef d’Etat algérien et les membres de l’organisation patronale. Ainsi, sur le sort des 62 propositions présentées, lors de cette réunion, pour relancer l’économie nationale.

Sujet connexe : Importation et construction automobile en Algérie : Le point sur la situation

De son côté, le premier responsable de la Confédération espère que ces suggestions seront toutes adoptées. Car, il indique qu’elles œuvrent pour l’épanouissement du pays, et du citoyen. Il ajoute que les initiatives n’ont rien à voir avec des affaires personnelles, qui pourraient être dans l’intérêt de certaines entreprises, au détriment d’autres.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -