Importation de concentrateurs d’oxygène en Algérie : les particuliers exemptés des licences

Algérie – Suite à la crise sanitaire qui touche le pays, l’importation des concentrateurs d’oxygène est dorénavant possible pour les particuliers sans avoir besoin d’une quelconque licence. Plus d’informations sont disponibles ci-dessous, ce mardi 27 juillet 2021.

La vague du coronavirus s’est abattue dans notre pays. Plus la propagation du virus continue et plus la crise sanitaire empire encore plus. Un cas qui a mené à la saturation des structures de santé. Face à cette situation alarmante, le ministère de l’Industrie pharmaceutique a exempté le privé d’une licence d’importation de concentrateurs d’oxygène en Algérie.

En effet, ce cas exceptionnel a été autorisé, d’après un communiqué parvenu au journal électronique La Patrie. Aucune licence ne sera donc demandée aux particuliers pour l’importation de concentrateurs d’oxygène ou d’appareils médicaux destinés aux malades atteints du coronavirus. 

Cependant, selon les dires du ministère, les privés devront obtenir une autorisation de dédouanement. Elle est fournie par les services du ministère de l’Industrie pharmaceutique. Et ce, pour avoir le permis d’importer des appareils médicaux.

En plus d’autres produits pharmaceutiques dans le but de lutter contre la crise sanitaire. Ce n’est pas tout ! Il a également été noté que l’importation aura une mesure de faciliter le départ de dossier à son traitement. C’est en tout cas ce que rapporte la source susmentionnée.

Une exonération des droits et des taxes 

Effectivement, une exemption des droits et des taxes est délivrée à travers l’autorisation d’importation. Elle permettra aux organisations et aux associations d’obtenir des concentrateurs d’oxygène, des produits pharmaceutiques ainsi que des dispositifs médicaux.

Une démarche qui permettra de faire des dons et de s’aider mutuellement pendant cette crise. Cette autorisation est conforme aux dispositions de l’ordonnance No 21-07 du 8 juin 2021, et en application du décret exécutif No 21-213 du 20 mai 2021, modifiant et complétant par la suite le décret exécutif No 20-109 correspondant au 5 mai 2020. 

On notera aussi que ces décrets concernent des mesures exceptionnelles. Ces dernières sont placées dans le but de faciliter l’approvisionnement des produits pharmaceutiques et des appareils médicaux dans le marché national. Cela, dans l’intention de lutter contre cette pandémie qui ne cesse de se répandre à travers le pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes