Importation automobile en Algérie, voiture électrique, carburant : Le point sur la situation

Algérie On vous présente en quelques lignes toute l’actualité de la semaine concernant l’importation automobile en Algérie, l’adoption de la voiture électrique et le bannissement d’un type de carburant dans notre pays.

Au vu du flou qui règne actuellement dans le secteur de l’importation automobile en Algérie, de nombreux citoyens se retrouvent de, ce fait, dans le déni total et s’interrogent sur l’avenir de cette activité dans les prochains mois. En attendant, nous vous proposons juste ci-dessus un bref résumé de toutes les nouvelles informations relatives à l’importation automobile en Algérie, à la voiture électrique et à la suppression d’un type de carburant.

Nous commencerons par un sujet qui intrigue, pour sûr, de nombreux citoyens; à savoir l’importation des voitures d’occasion de moins de trois (03) ans. Depuis quelques mois, cette activité n’est plus et a, pour rappel, était gelée par le gouvernement. 

Si on se réfère toutefois à ce qu’a rapporté le site spécialisé Sayarat Live, dans son édition du 08 mai 2021 ; l’importation des véhicules usagés risque d’avoir un nouveau souffle en reprenant du service. Effectivement, la source susmentionnée a plus ou moins affirmé que cette décision n’est en fait qu’une question de temps.

Cette hypothèse a notamment émergé par rapport au fait que la Loi de Finances complémentaire (LFC) 2021; ait projeté d’apporter quelques modifications concernant le régime fiscal de l’importation des voitures d’occasion. Concernant l’activité des véhicules neufs cette fois-ci; celle-ci est contrairement à la première, permise, mais reste néanmoins bloquée à cause de nombreux facteurs. 

Quelles sont les personnes concernées par l’exemption des taxes douanières dans l’importation des véhicules neufs en Algérie ?

C’est la directrice de la communication de la Direction générale des douanes; Nassima Brikci qui s’est justement exprimée à cet égard. La responsable s’est ainsi manifestée afin de donner plus d’informations à propos des personnes qui projettent d’importer des voitures depuis l’étranger tout en étant exemptées des taxes douanières

L’interlocutrice a alors déclaré que tous les citoyens lambda devront s’acquitter de l’intégralité des taxes douanières, sauf quelques exceptions. Ainsi, le privilège de l’exemption desdites taxes concerne tout particulièrement les Moudjahidines; les personnes aux besoins spécifiques, les diplomates et les ressortissants algériens. C’est en tout cas ce qu’a prononcé Nassima Brikci, ce 06 mai 2021.

Les voitures électriques : Bientôt en Algérie ?

Ces dernières années, l’écologie est un sujet qui prend de plus d’ampleur au niveau de la sphère économique, sociologique, mais également politique. C’est pourquoi l’Algérie essaye de donner de plus en plus d’importance à cette doctrine. Cela afin de « permettre au pays de mettre les pieds dans la modernité ».

Le projet d’installation de la première borne de recharge en Algérie en est justement la preuve irréfutable. Effectivement, le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables a affirmé, ce 04 mai 2021, que ladite borne serait mise en place très prochainement. Elle serait placée au niveau de la pompe Naftal de Cheraga à Alger, mentionne encore le ministre.

Vers la suppression de l’essence super avec plomb ?

À défaut de ne pouvoir se procurer des voitures électriques ; les automobilistes devront se contenter pour le moment des voitures à carburant classiques pendant probablement quelques années. Il y a toutefois une légère modification concernant les types d’essence qui seront disponibles au niveau des pompes à essence. Et pour cause, le Président du Comité de Direction de l’Agence de Régulation des Hydrocarbures (ARH) a récemment annoncé que le gouvernement ambitionnait de bannir un type d’essence.

Il s’agit alors de l’essence super avec plomb qui est notamment connu pour être très polluant pour notre planète. Cette décision permettrait par la même occasion d’épargner l’État de l’activité d’importation de ce type de carburant depuis l’étranger. Ce qui va assurément impacter l’économie nationale et en bien. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes