AccueilÉconomieAutomobileImportation automobile en Algérie : Belhimer apporte de nouvelles précisions

Importation automobile en Algérie : Belhimer apporte de nouvelles précisions

Algérie – Le porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, a apporté de nouvelles précisions concernant le dossier de l’importation automobile en Algérie. Voici l’essentiel de ses propos.

En effet, dans un entretien accordé ce mercredi 17 mars au site électronique Dz-News, le ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement, Pr Ammar Belhimer a apporté des précisions au sujet du dossier relatif à l’importation automobile en Algérie.

Ainsi, questionné sur le dossier automobile qui suscite encore quelques polémiques; notamment en raison de la crise des prix des véhicules en Algérie, Belhimer a indiqué d’emblée que le comité sectoriel spécialisé en charge de ce dossier poursuit ses travaux.

Il précise toutefois que ces démarches se font selon les conditions qui assureront l’approvisionnement du marché national en véhicules dont il a besoin; dans une optique permettant avant tout la protection du citoyen et de l’économie nationale.

| Sur le même sujet : Automobile en Algérie : Vers la relance de la construction des voitures ?  

Le porte-parole du Gouvernement poursuit, en assurant à cet égard que l’exécutif en charge a ressuscité le dossier du secteur automobile; d’une manière qui sert l’intérêt public et établit une véritable industrie automobile.

Pr Ammar Belhimer précise, dans ce sens; que les licences d’importations accordées aux concessionnaires automobile sont conditionnelles; le temps de permettre la mise en place d’unités de production avec un taux d’intégration élevé dans le futur.

| Lire aussi : Importation de voitures en Algérie : Ce qu’a dit Saïda Neghza (vidéo)

Le but étant – à terme – d’atteindre les objectifs stratégiques que le Gouvernement a fixé, en construisant une base industrielle; en conjonction avec l’ouverture du marché national permettant une importation directe par le citoyen à l’avenir.

Il souligne en outre, que le climat d’investissement sera préparé avec un ensemble de textes juridiques que le gouvernement dans ses différents secteurs; en vue de permettre l’épanouissement du secteur. Ces textes seront préparés en concertation avec tous les partenaires; indique-t-il là encore.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes