13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
vendredi, 23 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation automobile en Algérie : jusqu'à 80 % de réduction des taxes...

Importation automobile en Algérie : jusqu’à 80 % de réduction des taxes douanières pour les voitures électriques

Publié le

- Publicité -

Automobile – Les autorités prévoient de mettre en place une réduction des taxes douanières liées à l’importation de voitures électriques en Algérie. Nous exposons l’ensemble des détails relatifs à ce sujet dans notre nouvelle édition du dimanche 29 janvier 2023. 

En effet, le Directeur général (DG) de la législation, de la réglementation et des régimes douaniers, Adel Habssa, a annoncé que l’Algérie compte instaurer une réduction des taxes douanières allant jusqu’à 80 % pour l’importation de voitures électriques. Il s’agit d’une information que rapporte le média généraliste arabophone El Bilad dans son nouveau numéro. 

Si vous voulez connaître plus de détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. Effectivement, le DG de la législation, de la réglementation et des régimes douaniers a affirmé qu’une importante réduction de taxes sera réservée à une certaine catégorie. Soit les personnes souhaitant importer des véhicules électriques en Algérie. 

- Publicité -

Selon les précisions du même responsable, la réduction peut atteindre jusqu’à 80 % de l’ensemble des taxes applicables sur l’importation de voitures. C’est, sans doute, une occasion intéressante pour les particuliers désireux de se procurer ce type d’engins. Nous vous en disons plus dans la deuxième partie du présent article. Ça se passe juste juste ci-dessous. 

Nouveau système d’information des douanes : les précisions de Habssa 

Au fait, le DG a souligné l’importance d’introduire le nouveau système d’information de l’administration des douanes. Et cela, dans l’opération des importations de voitures en Algérie. Cette nouvelle mesure empêchera, met-il en exergue, les citoyens souhaitant effectuer les procédures douanières régulières de se déplacer. 

Habssa a par ailleurs ajouté que les Douanes algériennes considèrent le concessionnaire économique comme étant un partenaire. C’est, selon ses dires, la raison pour laquelle les autorités s’affairent à dé-traditionnaliser les procédures douanières. Et cela, selon le régime du concessionnaire économique agréé. Chose qui permettra de créer un environnement stable et transparent, conclut le même locuteur.  

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -