19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
mercredi, 15 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation automobile : 75.000 voitures d'occasion sur le marché algérien pour casser...

Importation automobile : 75.000 voitures d’occasion sur le marché algérien pour casser les prix

Publié le

- Publicité -

Automobile – Un expert du secteur prévoit l’importation de 75.000 voitures d’occasion, ce qui ferait enfin baisser les prix sur le marché algérien. Dzair Daily vous en dit davantage à ce sujet dans la suite de ce numéro du mercredi 29 mars 2023. 

Avec la reprise de l’activité de l’importation automobile en Algérie, plusieurs spécialistes du secteur s’attendent à une baisse des prix de voitures sur le marché algérien. Dans ce contexte, Hassan Khelifati, PDG de l’entreprise « Alliance assurance », s’attend à ce que le parc automobile national reçoive au cours des prochains mois l’équivalent de 75.000 véhicules. 

En effet, le vice-président de l’UAR a accordé récemment une déclaration au quotidien arabophone Echorouk. Au cours de laquelle il a prévu un grand renouvellement du parc automobile national. Selon ses estimations, 15.000 engins seront prochainement importés. Cela par le biais des concessionnaires agréés et des individuels avec des licences Moudjahidines. 

- Publicité -

Il a souligné qu’environ 75.000 véhicules d’occasions seraient également proposés par des entreprises et des sociétés publiques ou privées. Selon lui, cela contribuera à augmenter l’offre. Par conséquent, le même orateur s’attend à une baisse des prix. Il a expliqué, à ce propos, qu’il est très peu probable que les tarifs se maintiennent au même niveau. Celui qu’ils ont atteint ces dernières années.  

Automobile en Algérie : les paramètres qui peuvent faire casser les prix 

Dans cette optique, l’intervenant a souligné la reprise de l’importation de voitures neuves. Il a rappelé que le ministère de l’Industrie a accordé trois agréments à des concessionnaires des marques Fiat, Opel et JAC. Ces derniers devraient, selon lui, commercialiser des dizaines de milliers de véhicules en Algérie. 

Pour mémoire, Samir Cherfan, Directeur des opérations pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au sein de groupe Stellantis, avait annoncé que la marque italienne devrait commercialiser près de 50.000 véhicules neufs en Algérie. Il avait aussi indiqué que ce chiffre peut évoluer en fonction des besoins et de la demande. 

- Publicité -

Par ailleurs, Hassan Khelifati, a souligné qu’un deuxième facteur devrait contribuer à la baisse des prix des voitures. Il est lié à l’augmentation de l’offre de véhicules d’occasions. Il a noté que le nombre prévu d’entrer sur le marché DZ augmente avec la reprise de l’activité d’importation. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -