AccueilÉconomieImmobilierImmobilier en Algérie : le taux d’occupation en baisse

Immobilier en Algérie : le taux d’occupation en baisse

Immobilier – Dans le cadre des progrès fournis par l’État, dans le secteur de l’habitat, le taux d’occupation a considérablement baissé, en Algérie. Dzair Daily vous invite à découvrir, dans ce numéro du 02 octobre 2022, le nouveau taux d’occupation.

Si le taux d’occupation des logements a dernièrement connu une baisse considérable, l’immobilier en Algérie prend-il une autre tournure ? En fait, la Déclaration de politique générale du gouvernement, qui sera présentée ce lundi devant le Parlement, a indiqué les nouveaux chiffres de ce taux. Ceux-ci concernent la période allant entre septembre 2021 et août 2022.

Selon Algérie Presse Service (APS), le taux d’occupation est passé de 5,5 habitants/logt en 2000 à 4,4 en 2021. Dans ce même sillage, conformément à une projection à fin 2024, ce taux devrait chuter à 4,18. Selon ledit document, 500.000 unités de logements, tout segments confondus, ont été délivrés entre octobre 2021 et juin 2022.

Dans le cadre de l’accélération de la concrétisation du reste à accomplir au 1er janvier 2020, 62.384 unités de logements ont été lancées. Mais aussi l’attribution de 171.659 logements et la conclusion du programme de logements location-vente (AADL2) à l’échelle de dix (10) wilayas. Et ce, à la date du 1er novembre 2022. C’est ce qu’a rapporté l’APS en se basant sur ledit document.

Algérie : la construction de nouveaux logements publics locatifs (LPL) 

D’autre part, il a été question de construire 4.454 unités de logements publics locatifs (LPL). Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’élimination des bidonvilles et la mise en fin de l’habitat précaire. S’ajoute également la création de nouveaux lotissements sociaux dans les régions du sud et des hauts plateaux. Ou encore dans les nouveaux pôles satellitaires autour des grandes villes.

Selon ladite source, l’État prévoit de prendre en charge les déficits en aménagement et en viabilisation des zones d’ombre indiquées. Notamment en donnant la priorité aux régions des communes ayant moins de ressources. À cet égard, il convient de mentionner le lancement de 1.357 sites et l’achèvement en travaux de 1.057 sites.

Par ailleurs, l’Algérie prévoit la numérisation du secteur de l’habitat. En fait, il a été convenu de créer un comité de pilotage de la numérisation du secteur. Mais ce n’est pas tout ! Outre cela, le secteur estime le montage d’un data center, la mise à jour du site web et l’établissement d’un portail web des services en ligne. C’est ce qu’a souligné l’APS.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes