Immobilier Algérie : la location d’appartements va connaître un boom durant l’été 2022 ? 

Immobilier – Après des années d’hibernation à cause du coronavirus, le marché de la location d’appartements en Algérie va-t-il redécoller durant la saison estivale 2022 ? Nous tenterons de répondre à cette question dans la suite de l’article.

Durant la crise sanitaire, nombreux sont les secteurs économiques ayant vu leurs activités réduites à la baisse. De son côté, le marché de l’immobilier en Algérie n’a pas été épargné, en effet, la location d’appartements a nettement diminué. Sera-t-il le cas également durant la saison d’été 2022 ? L’équipe de Dzair Daily décortiquera le sujet dans ce nouveau numéro du mardi 17 mai 2022.

À l’ombre de la dissémination du virus à couronne, les citoyens DZ ont été privés de vacances pendant deux (2) ans. Après la fermeture préventive des plages, des établissements hôteliers, et des espaces de loisirs ; les saisons estivales 2020 et 2021 ont été méconnaissables. Cependant, celle de 2022 s’annonce riche et exceptionnelle pour les familles algériennes. 

Immobilier Algérie : les habitants du sud en quête d’appartement dans les villes côtiéres

À deux semaines du début du mois de juin, la demande locative fait preuve d’une belle dynamique. Selon le quotidien arabophone Echorouk, un regain d’activité est observé, en effet, dans le marché immobilier. Cela concerne notamment les wilayas côtières au formidable potentiel touristique.

Il sied de souligner que cette demande provient surtout des habitants des wilayas du sud. Ainsi que les zones chaudes de l’intérieur du pays. En quête de repos et de fraîcheur durant les vacances, ils sont nombreux à se renseigner sur les offres d’été auprès des agences immobilières. Et ce, afin de pouvoir respirer à pleins poumons l’air marin au bord des plages d’Algérie.

C’est ce qu’a affirmé la présidente de la Fédération nationale des agences immobilières (FNAI), Zahoua Maamri, au média généraliste susmentionné. Une situation qui devrait, en effet, réjouir les opérateurs exerçant dans le secteur de l’immobilier. Ceux ayant été longtemps victimes d’une stagnation. Celle causée par les répercussions négatives engendrées par la propagation du Covid-19.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes