Immobilier en Algérie pour les émigrés : voici quelques conseils pour acheter un bien immobilier

Algérie – Pour les émigrés qui veulent acheter un bien immobilier en Algérie, Dzair Daily vous donne plus de détails à cet égard dans cette nouvelle édition du 14 juillet 2022. Alors, restez branchés !

En fait, l’investissement dans l’immobilier est désormais parmi les meilleurs types d’investissement qui existent. De ce fait, plusieurs personnes optent pour cela, eu égard des avantages procurés. D’ailleurs, même les émigrés peuvent, eux aussi, investir en achetant un bien immobilier en Algérie. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, vous n’avez qu’à lire l’intégralité de cet article. 

À titre informatif, on notera que la procédure d’achat d’un appartement par un émigré est la même que celle effectuée par un résident. Par ailleurs, afin de pouvoir bénéficier d’un crédit bancaire, il est important d’avoir une entrée d’argent mensuelle. Et ce, à hauteur de plus de 2.000 euros. En effet, les Algériens qui vivent à l’étranger n’ont pas droit à un crédit bancaire assorti d’une bonification d’intérêt.

Avant d’envisager l’acte d’achat, l’intéressé doit bien se renseigner sur plusieurs détails. Notamment, l’endroit voulu, la somme d’argent à consacrer… De ce fait, l’étape de recherche d’informations s’avère indispensable dans ce genre de projet. Et ce, afin d’éviter d’être induit en erreur. En somme, l’acheteur est amené à faire une présélection et à contacter directement le vendeur final. D’ailleurs, il doit même songer à visiter le bien immobilier en question.

Achat d’un bien immobilier par un émigré : quelles sont les possibilités envisageables en matière de financement ?

En fait, les émigrés disposent de deux types de financement pour l’acquisition d’un bien immobilier en Algérie. Le premier correspond à l’autofinancement avec échéancier de paiement. En effet, en optant pour cette option, vous serez en mesure de payer le prix de l’immobilier sans avoir à payer des frais supplémentaires. En ce qui concerne la deuxième option, il s’agit de faire un recours à la banque.

En d’autres termes, demander un crédit bancaire. Comme on l’avait susmentionné, les émigrés n’ont pas droit à un crédit bancaire assorti d’une bonification d’intérêt. Ce qui n’est pas le cas pour les résidents. On notera que la dernière possibilité peut être complémentaire à la première. 

Une fois que l’acheteur a décidé de recourir à un crédit bancaire, il doit fournir quelques pièces au dossier de la demande de crédit. Notamment, un formulaire de demande de crédit, un extrait de naissance du registre d’état civil et une fiche familiale pour les mariés. 

Ainsi qu’une attestation de travail ou un contrat CDI et une copie du dernier avis d’imposition. Sans oublier, une décision d’attribution du bien immobilier et une copie de la carte d’identité ou du permis de conduire. On citera également, une autorisation de prélèvement de la mensualité, photocopie des 3 dernières fiches de paie et un justificatif de domicile. Par exemple, la quittance de loyer, facture d’électricité ou de gaz…  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes