16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
vendredi, 14 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieImmobilierImmobilier en Algérie : 10.000 unités de logement social (LSP) à l’arrêt

Immobilier en Algérie : 10.000 unités de logement social (LSP) à l’arrêt

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) est en stagnation. Le ministre de l’Habitat a indiqué qu’environ 10.000 unités de logement social participatif (LSP) sont à l’arrêt en Algérie.

Lors d’une séance plénière tenue le 4 juin au Conseil de la Nation (Sénat), le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri; a répondu aux questions orales relatives à l’état d’avancement des projets de logements. « Le nombre de logements sociaux participatifs (LSP); dont les travaux de réalisation sont à l’arrêt, s’élève à 10.000 unités au niveau national. »; a-t-il affirmé rapporte l’Agence officielle APS.

Le responsable de l’Habitat dans le pays a révélé, lors de la même rencontre, que 317.000 unités LSP ou logement social participatif en Algérie, figurent dans le programme de sa tutelle. Parmi ces dernières, 287 sont achevées et 30.000 sont en cours de réalisation; dont les travaux de 10.000 unités sont en suspens, a-t-il détaillé.

- Publicité -

L’arrêt de ces projets est lié au retard causé par les promoteurs, a relevé le ministre. De plus, et malgré les mises en demeure du ministère, les promoteurs en charge des projets à l’arrêt n’ont pas réagi. Nasri estime que la meilleure solution pour garantir les droits des bénéficiaires est de s’organiser en associations. Le but de ces dernières serait de poursuivre en justice ces promoteurs et de réattribuer l’achèvement de ces projets à d’autres; désignés par son autorité.

Retard sur les logements AADL : Le ministre s’explique

Concernant le projet des 400 logements type location-vente (formule AADL); prévu dans la région de Mezghitane, dans la wilaya de Jijel; le membre du gouvernement a expliqué que la reprise de la réalisation des logements restant dépend de la résolution du « fameux litige ». Un conflit qui est actuellement entre les mains de la justice, de l’entrepreneur et du maître d’ouvrage, a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, l’AADL prendra en charge la réalisation des voiries et autres réseaux pour la partie restante, a souligné Nasri. Évoquant la justice, l’intervenant a reconnu que la résiliation des contrats LSP ou AADL, risquerait d’exacerber les choses. Cela va sans dire que l’achèvement des travaux par un nouveau promoteur; après le recours à la justice implique forcément un retard supplémentaire et un problème de financement.

- Publicité -

Au passage, Kamel Nasri a fait constat du nombre des logements LSP figurant dans le programme national. Sur les 42.000 logements LSP programmés à Alger; 27.000 sont achevés. De plus et en 2020, quelque 3.000 logements LSP devront être livrés dans la willaya d’Alger, a promis Nasri. Néanmoins, 15.000 logements, soit la moitié à réaliser au niveau national, sont en attente de construction. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -