21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceImmigration en France : voici les Algériens concernés par le nouveau titre...

Immigration en France : voici les Algériens concernés par le nouveau titre de séjour

Publié le

- Publicité -

Voyage – Dans le cadre de sa nouvelle loi pour « contrôler l’immigration et améliorer l’intégration », la France présente son nouveau titre de séjour pour les étrangers en situation irrégulière, dont les Algériens. Dzair Daily vous informe des dernières nouvelles, dans ce numéro du vendredi 3 février 2023.

En effet, présenté en début février en Conseil des ministres, le nouveau projet de loi porte sur l’accord des nouveaux titres de séjour. Il s’agit de la loi visant à contrôler l’immigration et améliorer l’intégration des sans-papiers à l’Hexagone. Celui-ci prévoit alors la création d’un nouveau titre de séjour pour les étrangers en situation irrégulière, dont les Algériens installés en France, rapporte Ennahar.

Effectivement, lors du Conseil des ministres, le ministre de l’Intérieur français et le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion se sont attablés sur le sujet de l’immigration. Gérald Darmanin et Olivier Dussopt se sont exprimés sur le projet de loi sur l’immigration. Soulignant ainsi que la France procédera à une immigration plus contrôlée et sélective, a déclaré Darmanin.

- Publicité -

« Il ne s’agit pas d’être contre ou pour l’immigration, mais de pouvoir la contrôler. Et de définir quel type d’immigration nous souhaitons », a déclaré le ministre français de l’Intérieur. Ajoutant, à cet effet, que le gouvernement de Macron vise à augmenter le quota des migrants économiques, tout en réduisant celui des regroupements familiaux.

Titre de séjour en France : Darmanin détaille la nouvelle loi d’immigration

En effet, lors de son intervention à l’Élysée, Gérald Darmanin a évoqué les trois (3) défis dans le texte de loi pour « contrôler l’immigration et améliorer l’intégration ». Le premier consiste à « simplifier et à organiser la gestion administrative des traitements des demandes d’immigration et d’asile ». Le second défi, souligne le ministre, vise à expulser les étrangers ayant commis des faits graves.

Quant au troisième défi, il s’agit de « la nécessité d’intégrer les étrangers par le travail et le mérite ». Expliquant ainsi que la création du nouveau titre de séjour serait accessible aux étrangers sans papiers, dont les Algériens. Ces derniers doivent être présents sur le territoire français depuis au moins trois (3) ans. Et ayant occupé un poste en tension pendant huit (8) mois au minimum durant les deux (2) dernières années.

- Publicité -

Cette nouvelle carte de séjour sera renouvelable chaque 12 mois. Certains pourront, en effet, décrocher une carte dont la durée n’est pas indiquée. Et ce, dans le cas où ces étrangers occupent un métier en CDI et réussissent un examen de langue française. Cela dit, Dussopt a indiqué que ledit titre ne sera créé que jusqu’à la fin de l’année 2026. En attendant l’accord du Parlement, de l’appliquer ou de le rejeter.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -