21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
vendredi, 24 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceImmigration en France : « Nous ne sommes pas si attractifs qu'on...

Immigration en France : « Nous ne sommes pas si attractifs qu’on le croit », lance François Héran

Publié le

- Publicité -

France – Suite à la nouvelle loi sur l’immigration, le démographe François Héran s’est attaqué à la France en s’opposant à la décision du gouvernement de Dermanin. Tous les détails sont à découvrir dans les lignes qui suivent. Dzair Daily vous dit tout ce vendredi 3 mars 2023.

En effet, c’est devenu l’actualité du moment, le projet de loi sur l’immigration établi par l’Hexagone mène plusieurs débats. Notamment au sujet de la régularisation des sans-papiers et le durcissement de l’application des obligations de quitter le territoire français. De son côté, le professeur au Collège de France, François Héran, s’est opposé à la décision de lutter contre l’immigration illégale.

Effectivement, dans le cadre de la nouvelle loi portant sur l’immigration, la France a renforcé ses règles. Portée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, cette loi sera introduite à partir du 28 mars prochain. Dont l’objectif principal vise à durcir la campagne de lutte contre l’immigration clandestine. Ainsi, à faciliter l’expulsion des étrangers en situation irrégulière se présentant comme une menace à l’ordre public.

- Publicité -

Par ailleurs, face à cette nouvelle décision ministérielle, le sociologue et démographe de 70 ans a réagi sur les ondes de la radio France Inter. François Héran a alors estimé que son pays « n’est pas le plus attractif pour les étrangers ». Ajoutant ainsi que « la France est très loin d’avoir pris sa part sur l’immigration ».

Héran estime que ce projet sur l’immigration pourrait avoir un impact négatif

En effet, dans sa déclaration au média susmentionné, l’expert français s’est radicalement opposé à la décision du gouvernement de Dermanin. Estimant « qu’il n’y a pas un tsunami migratoire. Et la France n’est pas une destination attractive pour les étrangers ». Pointant du doigt « une stratégie étrange » que son pays a mise en place. 

« Il y a une façon de grossir l’immigration, pour vouloir mieux la réduire (…) Quand on dit qu’il y a un tsunami migratoire, la phrase suivante, c’est : que faire ? Et bien, on va dresser un barrage contre le tsunami », a-t-il déclaré. 

- Publicité -

Cela dit, le septuagénaire démonte cette politique et appelle plutôt à « réguler cette immigration et cesser de grossir démesurément les chiffres ». « Cessons de faire croire qu’on pourrait réduire drastiquement la migration qui est une lame de fond mondiale », a-t-il fermement dénoncé.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -