AccueilActualitéFranceImmigration : les Français ne veulent pas des harragas

Immigration : les Français ne veulent pas des harragas

Immigration – De plus en plus de Français veulent voir les Harragas issus des différentes nationalités partir du sol français. Retrouvez plus de détails à ce sujet dans l’édition d’aujourd’hui, 9 décembre 2022.

Les migrants algériens, marocains et tunisiens, qu’on appelle aussi les « Harragas » ou « les sans-papiers », issus d’immigration clandestine, ne sont définitivement pas désirés par les Français. Depuis que le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé la mise en place d’une carte de séjour pour un certain nombre de métiers, la polémique ne cesse de faire rage.

Certaines personnes de gauche réclament qu’on régularise les papiers de certains sans-papiers. Notamment pour ceux qui travaillent dans des métiers boudés par les Français. Tandis que d’autres veulent, au contraire, les voir partir ou du moins que des lois soient appliquées dans ce sens.

Selon les déclarations du ministre français de l’Intérieur, cette nouvelle loi concerne l’immigration en France. Il prévoit une série de mesures strictes pour accélérer le rythme de l’application des Obligations de quitter le territoire français (OQTF). Cette nouvelle loi comprend également l’accélération de l’expulsion des criminels étrangers. Il s’agit du moins de ce que rapporte le quotidien généraliste Ennahar dans sa récente édition.

Les harragas dans le viseur des autorités françaises

Dans une déclaration à France Info, Gérald Darmanin a affirmé que ce projet vise à expulser les étrangers en situation irrégulière. Depuis, plusieurs sondages se sont effectués pour connaître l’avis des Français. Selon la dernière étude du CSA, 7 Français sur 10, soit 70 % soutiennent des lois plus strictes. Celles régissant l’immigration en France.

En fait, les jeunes âgés entre 25 et 34 ans votaient pour une politique d’immigration plus stricte ou carrément draconienne. Alors que les Français âgés de 18 à 24, et entre 35 et 49 ans restent sceptiques quant à cette idée. Du côté de la classe politique, le vote pour des lois plus strictes sur l’immigration en France est unanime.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes