AccueilÉconomieAutomobileImmatriculation de voitures en Algérie : voici le montant de l'amende en...

Immatriculation de voitures en Algérie : voici le montant de l’amende en cas de non-conformité

Automobile – La Gendarmerie nationale en Algérie annonce le montant de l’amende en cas de non-conformité des plaques d’immatriculation de voitures. On vous relate toute l’actualité à ce sujet, dans ce numéro du 19 février 2022.

Les services de la Gendarmerie nationale ont émet une déclaration. Celle-ci porte sur la sanction que subiraient les conducteurs de véhicules sur le territoire national. Il s’agit du prix de l’amende relative à la non-conformité de l’immatriculation des voitures en Algérie.

En effet, la GN a fait part de cette décision par le biais d’une publication sur sa page Facebook, Tariki. À  travers ce post, ce corps constitué a rappelé une contravention punie par la loi algérienne. Il est question des plaques d’immatriculations en plexiglas.

De ce fait, les services de la GN ont lancé cet appel pour sensibiliser l’ensemble des citoyens algériens, notamment les conducteurs. Cela, en vue de leur épargner le paiement d’une amende. Celle dont il faudrait s’acquitter en cas de non-conformité de l’immatriculation des véhicules à la réglementation en vigueur.

L’amende de l’immatriculation de voitures non-conforme en Algérie s’élève à cette somme 

Dans le détail, le communiqué note que les plaques d’immatriculation en plexiglas sont interdites. Telle chose conformément à l’arrêté ministériel du 5 mai 1988. Un arrêté modifié et complété par la loi du 15 juin 1993.

Effectivement, toute plaque d’immatriculation non-conforme aux prescriptions légales serait qualifiée d’infraction au Code de la route. Plus particulièrement, la loi indique le classement de cette violation au second degré. Et ce, conformément à l’article 66/B6 du même code.

Ainsi, le contrevenant peut subir une rétention immédiate du permis de conduire. Cependant, le conducteur fautif serait en mesure de conduire jusqu’au paiement de l’amende forfaitaire à son encontre.

Pour ce qui est du montant assigné en cas de non-conformité, la même source révèle le minimum à payer. Il est question d’au moins 2.500 DZD à la charge du contrevenant. De plus, la GN accorde à ladite personne un délai maximum. Celle-ci devrait s’acquitter de l’amende, au plus tard, dans les dix (10) jours suivant le retrait du permis de conduire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes