AccueilSociété et CultureIgnoré par le film La Bataille d'Alger, qui est l'exécuteur de l'attentat...

Ignoré par le film La Bataille d’Alger, qui est l’exécuteur de l’attentat du Casino de la Corniche ?

Culture – Dans cette édition du 6 novembre 2022, Dzair Daily dévoile pour vous l’identité longtemps celée du poseur de bombe ayant exécuté l’attentat du Casino de la Corniche et qui a été ignorée par le film « La Bataille d’Alger ». 

En effet, tous ceux qui ont regardé le film « La Bataille d’Alger » connaissaient les noms des « porteurs de couffins » qui ont perpétré l’attentat de la capitale d’Alger, dont Zohra Drif-Bitat, Djamila Bouhired et d’autres. Cela contrairement à l’exécuteur de l’attentat du Casino de la Corniche dont l’identité est longtemps resté un véritable mystère.

Curieux de savoir de qui il pourrait bien s’agir ? Restez branchés ! Nous vous dévoilons ci-dessous l’identité de la personne en question. Vous n’êtes pas sans savoir que « La Bataille d’Alger » est un film algéro-italien de Gillo Pontecorvo, paru en 1966. Le récit se déroule entre 1954 et 1957 et prend pour cadre, comme son titre l’indique, la bataille d’Alger.

D’ailleurs, les péripéties retracent principalement l’histoire d’Ali la Pointe lors de la susdite bataille. Soit notamment sa lutte pour le contrôle du quartier de la Casbah à Alger au cours du conflit entre les militants du FLN et les parachutistes français de la 10e DP, pendant la guerre d’Algérie. 

Cependant, le film susmentionné n’a pas évoqué le vrai nom du martyr ayant exécuté l’attentat au Casino de la Corniche. Celui qui a eu lieu le 9 juin 1957, formant l’événement majeur de la bataille d’Alger. 

La Bataille d’Alger : qui est alors celui qui a posé la bombe au casino de la Corniche ?

Il est à noter que Yacef Saâdi a été l’une des figures marquantes de l’histoire de l’Algérie et un protagoniste central de l’épisode sanglant de la guerre d’Algérie, la « Bataille d’Alger ». Il est également l’acteur de son propre rôle dans le film de fiction éponyme de Gillo Pontecorvo.

Le protagoniste s’est en fait contenté de mentionner l’exécuteur de l’attentat du Casino d’Alger par son nom révolutionnaire. Celui de « Farid la Corniche ». Plus tard, il a en effet dévoilé son vrai nom qui est Imakhlaf Lounis. Ce dernier a alors profité de son travail au sein du club qui lui a facilité l’accès pour poser la bombe. 

Lounis a par la suite rejoint la montagne et échappé à l’emprise des forces du général Massu. Sachant que celles-ci sont parvenues à démanteler tous les réseaux de fedayins de la région autonome d’Algérie.

Pour ailleurs, il convient de noter que l’association « Tafrara » du village de Tighilt Oumeggal, Aït R’Zine, de la wilaya de Béjaïa, rend hommage chaque année au martyr. Et cela, en visitant sa demeure éternelle depuis la découverte du lieu de son inhumation, dans la ville de Koléa. Soit depuis le 31 octobre 1960. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes