AccueilÉconomieÉnergieHydrocarbures : prévisions des prix du pétrole en 2023

Hydrocarbures : prévisions des prix du pétrole en 2023

Énergie – Energy Information Administration (EIA) a révélé les prévisions des prix du pétrole pour l’année prochaine, 2023. Curieux de découvrir les chiffres ? Dzair Daily a le plaisir de vous dévoiler tous les détails, plus bas. 

Energy Information Administration (EIA) a mis la lumière sur ses prévisions en ce qui concerne les prix du pétrole en 2023. En effet, l’EIA a révélé que les prix du pétrole brut Brent atteindront 95,33 dollars le baril l’année prochaine. Alors que les prévisions précédentes se sont élevées à 94,58 dollars le baril cette année.

Ce qui équivaut à une hausse de 0,8 %. Pour l’EIA, la croissance de production de pétrole de l’OPEP et hors OPEP maintient le prix du pétrole brut Brent plus bas en 2023 qu’en 2022. Dans ce sens, le brut américain devrait atteindre 95,88 dollars le baril durant l’année en cours 2022. C’est-à-dire, une hausse de seulement 0,1 % par rapport aux prévisions précédentes.

En fait, l’EIA prévoit la hausse du prix du brut Brent pour 2022 à une estimation de 102,13 dollars le baril. Ce qui fait une légère hausse par rapport aux prévisions précédentes, puisque celles-ci étaient de 102,09 dollars le baril. Il s’agit des chiffres révélés par l’agence publique en question.

OPEP : la hausse de la production de pétrole 

Pour rappel, en 2021, le prix du brut Brent a atteint une moyenne de 70,89 dollars le baril. Il faut dire à cet effet qu’il a connu une hausse considérable. Tandis qu’en 2020, il a atteint le prix de 41,69 dollars le baril.

Du reste, l’EIA avise que la production moyenne de pétrole brut de l’OPEP atteindra un niveau de 28,85 millions de barils par jour, l’année prochaine. Outre cela, la production pétrolière de l’OPEP pourrait atteindre 28,59 millions de barils quotidiennement. Soit une très légère augmentation par rapport aux estimations précédentes.

L’EIA a déclaré que la production mondiale de pétrole et autres liquides pourrait enregistrer 100,67 millions de barils chaque jour, l’année prochaine. Autrement, une baisse de 0,1 % par rapport aux prévisions précédentes. Mais aussi par rapport au niveau attendu pour l’année en cours qui est de 99,93 millions de barils par jour, selon l’EIA.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes