Des hommes d’affaires qataris veulent investir en Algérie

Économie – Les hommes d’affaires qataris évoquent leur intérêt à investir au pays des richesses, l’Algérie. D’ailleurs, l’ambassadeur d’Algérie s’est rendu au Qatar à ce sujet. Dzair Daily vous livre tous les détails de cette rencontre, ce 1 septembre 2022.

En début de semaine, l’ambassadeur d’Algérie, Mustapha Boutoura, s’est rendu au Qatar, selon le média Echorouk. Il est à noter que cette rencontre intervient dans le cadre du renforcement des relations de coopération entre les deux nations. Plus que tout, au sujet des hommes d’affaires qataris qui pouvaient profiter des opportunités offertes pour investir en Algérie.

Puisque la nouvelle loi met à disposition des investisseurs divers avantage importants. Le Président de la chambre du Qatar, Khalifa bin Jassim Al Thani, a souligné l’intérêt que portent ces investisseurs pour travailler en Algérie. Il s’agit de ce qu’a relaté la même source médiatique. En fait, le même haut responsable du Qatar et certains investisseurs qataris visent à franchir le pas.

Dans le détail, leur but porte sur le développement de la coopération et le partenariat dans ce domaine. Il ne faut pas oublier que les dispositions mises en place favorisent l’établissement de cette relation de coopération. Mais, il y a aussi le climat qui joue un rôle très important dans l’investissement, ce qui est favorable pour les entreprises.

Les investisseurs autrichiens sont conviés à investir en Algérie     

Le 01 juin 2022, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a reçu l’Ambassadrice autrichienne, Christine Moser, en Algérie. Dans le détail, cette visite entre dans le cadre de la coopération industrielle entre les deux nations, selon la source suscitée. À ce propos, les deux parties ont évoqué la réalité de la coopération industrielle entre l’Algérie et l’Autriche.

En plus de cela, s’ajoutent les perspectives significatives de l’évolution de cette relation grâce à la nouvelle loi d’investissement. Dans ce même sillage, Zeghdar a profité de l’occasion pour souligner les réformes structurelles figurant dans la nouvelle loi. Notamment le guichet unique, les avantages fiscaux et douaniers, le foncier industriel et la numérisation du parcours d’investissement.

En outre, selon Echorouk, le ministre a encouragé et a incité les sociétés autrichiennes à s’investir en Algérie. Cela, dans l’objectif de tirer profit des privilèges qu’accorde la nouvelle loi. Pour rappel, l’Algérie, qui est une porte d’entrée vers l’Afrique, possède d’immenses opportunités et potentiels. De son côté, l’Ambassadrice autrichienne a aussi évoqué le souhait de son pays à établir des relations économiques avec l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes