21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentHausse des retraites en Algérie : près d'un demi-million de non concernés

Hausse des retraites en Algérie : près d’un demi-million de non concernés

Publié le

- Publicité -

Algérie – La hausse des pensions de retraites approuvée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, prévue pour le mois en cours, exclut 400.000 individus. Dzair Daily vous informe des dernières nouvelles, dans cette édition du dimanche 5 mars 2023.

En effet, dans l’optique d’améliorer la qualité de vie des travailleurs retraités, le Chef de l’État a signé une nouvelle loi. Celle-ci porte sur une revalorisation des pensions des travailleurs inactifs. Cela dit, cette hausse des pensions des retraites a visiblement exclu un bon nombre de personnes, s’élevant à près d’un demi-million de non-concernés en Algérie. Ils sont au total plus de 400.000 de retraités, rapporte le média Jeune Indépendant.

Effectivement, la revalorisation appliquée sur les pensions des personnes âgées a été qualifiée « d’injuste » par les membres de l’OSRA. L’Organisation syndicale des retraités algériens a, suite à l’arrêté signé par Tebboune, décidé d’intervenir. Dans une déclaration,  Bachir Hakem, représentant national de l’OSRA, a pris la parole. Faisant état du mécontentement de son organisme au sujet de ces augmentations de janvier 2023.

- Publicité -

Dans le détail, l’intervenant a révélé que l’organisme a adressé une lettre au président de la République au sujet des 400.000 retraités privés de cette revalorisation salariale. L’organisation en question a notamment dénoncé les déclarations du directeur général de la CNR et du ministre du Travail. Les deux responsables ont, rappelons-le, déclaré à la presse que ces augmentations ne concernent pas les pensions de plus de 50.000 DZD. 

Hausse des pensions de retraite : l’OSRA dénonce l’écartement des 400.000

En effet, toujours dans ses déclarations, Bachir Hakem a révélé que l’Organisation syndicale des retraités algériens a qualifié cette décision de « scandale ». De son côté, l’Organisation nationale des retraités algériens, affiliée à la CNR, a tenu une réunion ce samedi. Une rencontre durant laquelle l’ONRA s’est attablée sur le dossier des augmentations

Suite à quoi, le bureau national de l’organisation a décidé d’adresser une correspondance au Chef de l’État, ainsi qu’au médiateur de la République. Et ce, afin de demander les raisons principales écartant les 400.000 retraités de cette revalorisation salariale, a-t-on appris de la même source médiatique. L’ONRA a de ce fait appelé ses adhérents ainsi que les personnes concernées à se mobiliser. Ainsi qu’à revendiquer leur droit dans un cadre légal.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -