AccueilActualitéFranceHarragas algériens en France : Darmanin annonce une grande opération d’expulsion

Harragas algériens en France : Darmanin annonce une grande opération d’expulsion

France – Un ministre français annonce que son gouvernement programme d’appliquer une grande opération d’expulsion des harragas étrangers, dont les Algériens. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette nouvelle édition du mercredi 23 novembre 2022.

En effet, le ministre français de l’Intérieur qui n’est autre que Gérald Darmanin a demandé aux autorités françaises d’appliquer plus strictement les ordres d’expulsion des harragas, dont un bon nombre d’Algériens du territoire de la France. Et ce, par l’inscription « régulière » des étrangers concernés par le fichier des personnes recherchées.

Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. Ainsi, le ministre susmentionné a demandé, comme cité juste avant, que les obligations de quitter le territoire français s’appliquent à « tous » les étrangers en situation irrégulière. 

Sachant qu’il n’est pas question seulement des « étrangers délinquants », déclare le même responsable. C’est ce dont nous informe le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro. Découvrez plus de détails dans cette deuxième partie de l’article. 

Darmanin veillera à rendre la vie « impossible » aux harragas algériens 

C’est, effectivement, ce qu’a prononcé l’homme politique français. Ce dernier a, d’ailleurs, appelé à l’application de la méthode utilisée pour identifier les étrangers soumis à l’obligation de quitter le territoire français. Selon le haut fonctionnaire français, cet enregistrement systématique permettra de mieux évaluer le taux de mise en conformité. 

Ce taux est aujourd’hui estimé à moins de 10 % d’un total annuel de 120.000 procédures. Par ailleurs, le membre du Rassemblement pour la République précise dans ses consignes que le nombre de ces opérations effectuées a augmenté de 22 % en 2022. Celles-ci obligent, entre autres, les étrangers concernés à être « systématiquement désignés » pour résider, dans une adresse sûre et permanente.

Cela, lorsqu’ils ne peuvent pas être placés dans un centre de rétention administrative. Le ministre français de l’Intérieur a également rappelé que la vie des harragas sera « impossible » en France en suspendant tous leurs droits sociaux. C’est aussi ce dont a fait état la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes