Harragas d’Algérie vers la France : La frontière avec l’Espagne resserrée ?

France – La sénatrice Valérie Boyer dévoile que les autorités de son pays ont procédé au resserrement de la frontière terrestre avec l’Espagne en 2020 pour arrêter le flux illégal de harragas d’Algérie sur la péninsule ibérique.

La membre au Sénat français a révélé qu’un afflux massif de harragas, en provenance d’Algérie, sur l’Espagne et les pressions qu’ils ont exercées ont poussé la France à fermer quinze (15) points de passage communs à la frontière espagnole. Cette action est donc intervenue, explique la sénatrice, dans le cadre des efforts pour contrer les vagues de migrants algériens clandestins.

Le document en question date du 18 mars 2021. Le quotidien arabophone Echorouk l’a repéré. Selon la même source, beaucoup des harragas algériens qui débarquent sur les côtes espagnoles détournent leur destination. Ils atteignent ainsi diverses villes de l’Hexagone. Chose qui a alors incité les Français à resserrer le contre de leurs frontières avec leurs voisins du sud-ouest. Telle chose en verrouillant une quinzaine de passages frontaliers.

Lire aussi : Algérie : Des yachts de luxe pour transporter des harragas en Espagne

Dans sa question au ministre de l’Intérieur, Gerald Darmanin, Valérie Boyer expose les données des autorités espagnoles et de l’Agence européenne de contrôle des frontières (Frontex) à ce propos. D’après ces deux sources, l’année 2020 a vu l’arrivée de 11.450 harragas algériens sur les côtes espagnoles. 2.500 d’entre eux ont débarqué sur les rives de la région de Murcie l’été dernier seulement.

Par contre, en 2019, précise-t-on, le nombre des harragas partis d’Algérie était de 1.900 sur l’ensemble de cette année. La sénatrice française souligne que Frontex parle d’un record sans précédent qui a été enregistré concernant le nombre de harragas algériens arrivés sur les côtes espagnoles. Leur nombre, évoqué plus haut, représente un tiers de toutes les nationalités qui sont arrivées en Espagne en 2020.

Sujet connexe : Harragas algériens en Espagne : Vers une concertation pour y mettre fin

La même sénatrice soutient que les îles Baléares, à elles seules, ont été témoins de l’arrivée de 900 harragas algériens à bord de plus de 60 embarcations clandestines. En dernier ressort, Valérie Boyer explique que beaucoup de harragas algériens payent 3.000 euros pour rejoindre les côtes de l’Andalousie, au sud de l’Espagne, en moins de 5 heures.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes