21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesHarraga en Europe : Vers la régularisation de 600.000 sans-papiers en Italie

Harraga en Europe : Vers la régularisation de 600.000 sans-papiers en Italie

Publié le

- Publicité -

Europe – L’Italie s’engage à régulariser près de 600.000 clandestins, afin de répondre au besoin de main d’œuvre pour faire la récolte dans les champs d’agriculture.

En effet, l’Italie fait face à un manque de main d’œuvre dans l’agriculture; ce qui a poussé le gouvernement italien à opter pour la régularisation d’environs 600.000 migrants clandestins présents actuellement sur son territoire; car, selon le site d’informations InfoMigrants; les 300.000 travailleurs étrangers saisonniers – principalement originaires d’Europe de l’Est, ne se sont pas joints cette année pas à la cueillette agricole; suite à la propagation de la pandémie du Coronavirus, Covid-19.

S’intéressant aux chiffres du syndicat Coldiretti, un des principaux représentants du secteur agricole en Italie, le quotidien français Les Échos, a révélé que 40% des produits agricoles pourraient ne pas être récoltés cette année. Sans ces travailleurs saisonniers; toutes les récoltes de la péninsule sont menacées et risquent de ne jamais arriver sur les étals des supermarchés italiens et européens.

- Publicité -

Selon le quotidien italien La Repubblica, la ministre italienne de l’Agriculture, Teresa Bellanova; a indiqué que le secteur agricole aurait besoin d’environ 350.000 travailleurs saisonniers afin de combler le déficit de la main d’œuvre. Rappelons que beaucoup de clandestins travaillaient déjà, illégalement; dans l’agriculture avant la crise sanitaire.

Au grand regret, ces migrants journaliers ont dû déserter les radars; étant dépourvu de contrat de travail. Résultat : aucun moyen de justifier leur déplacement en plein confinement.

Rappelons d’ailleurs à ce propos que la Confagricoltura et le Coldiretti, principaux syndicats agricoles transalpins; ont exigé la régularisation de pas moins de 200.000 clandestins. « Un décret sera prochainement adopté pour régulariser environ 200.000 clandestins, [dont des Algériens, ndlr]; qui auront la possibilité d’obtenir un contrat de travail dans la filière agricole »; a rapporté le quotidien français Les Echos plus tôt cette semaine.

- Publicité -

Régularisation de 600.000 sans-papiers : Une décision “économique” avant d’être “humaniste” ?

La ministre italienne de l’Agriculture a estimé que « la régularisation des sans-papiers – parmi lesquels beaucoup d’Algériens sont concernés – est une question économique mais aussi sociale et humanitaire »; cité par le journal italien Le Corriere Della; auquel elle a signalé que ces 600.000 sans-papiers sont sous-payées et exploitées de façon inhumaine dans la plupart des champs italiens.

Rappelons que Teresa Bellanova avait rédigé une lettre, diffusée par le quotidien Italien Il Foglio, le 14 avril dernier; où elle insistait sur la nécessité de régulariser les quelque 600.000 sans-papiers étrangers, dont des clandestins Algériens. Cette même responsable a regretté l’hypocrisie appliquée par le gouvernement italien; face au manque d’intérêt et de désintéressement envers ces clandestins.

L’initiative en question, entre dans le cadre de la relance économique de l’Italie; rigoureusement bouleversée par la pandémie du nouveau Coronavirus. Néanmoins, cet appel n’a pas été du goût de le monde; puisque l’extrême-droite italienne; dont l’ancien ministre de l’Intérieur et Chef de la Ligue, Matteo Salvini; s’est révolté en tweetant que la ministre devrait penser à aider les Italiens qui ont perdu leur travail ou qui vont le perdre en les priorisant plutôt que de régulariser « une armée de clandestins ».

Soulignons au passage, qu’au début du mois d’avril, quatorze députés français, ont demandé à régulariser temporairement les immigrés clandestins; dont des Algériens, à condition que ces derniers aient déjà fait une demande d’obtention de titre de séjour. Le but de cette initiative est de leur octroyer « les mêmes droits »; accordés à leurs citoyens (soins médicaux et aides financières) en pleine pandémie; a précisé l’appel des parlementaires français.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -