10.9 C
Alger
10.9 C
Alger
dimanche, 25 février 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéHarraga Algériens : Un député lance un appel à Tebboune

Harraga Algériens : Un député lance un appel à Tebboune

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un député a tiré la sonnette d’alarme face à la recrudescence du phénomène de l’immigration illicite, communément appelée « Harga » , en appelant le chef de l’Etat à intervenir.

Lors de son passage sur le plateau de la chaîne arabophone El Bilad, le député Nazih Benramdane, ex-président du groupe parlementaire des indépendants, a interpellé les hautes autorités de l’Etat, pour une meilleure prise en charge de la question des harraga algériens, dont l’embarcation a fait naufrage au large de la Tunisie.

« J’adresse un message à nos responsables, de l’intérieur comme à ceux de l’extérieur, lance le député. J’ai déjà écrit au ministre des affaires étrangères au sujet des Harraga, 14 de Guelma, et 4 d’Annaba, qui ont pris une embarcation en destination de l’Italie. Le sort a voulu qu’ils n’atteignent jamais l’autre rive. On a retrouvé les cadavres de trois d’entre eux à Banzart, alors que deux autres ont été successivement rejetés par la mer. Le dernier a été localisé à Tabarka il y’a deux jours. », a-t-il claironné d’emblée.

- Publicité -

En Tunisie, ce sont les proches et les amis qui s’occupent de tout, poursuit-il. « On constate une absence totale du consul et de l’ambassadeur sur place, malgré que le ministre des affaires étrangères ait accompli son travail, en donnant l’instruction à l’ambassadeur algérien en Tunisie, lui indiquant d’apporter son soutien aux familles, car il nous reste toujours neuf corps de Harraga originaires de Guelma à retrouver, et quatre autres d’Annaba. »

Il se pourrait que la marine tunisienne ne soit pas en mesure de ratisser suffisamment pour retrouver nos enfants, ajoute le parlementaire. « Les familles ne réclament qu’une seule chose, à savoir retrouver les corps. Elles veulent juste qu’ils soient enterrés comme les cinq déjà retrouvés. Imaginons que cela va prendre de longs mois. Mettons-nous à leur place. J’espère, conclut-il, que ce cri d’alarme parviendra à l’oreille de tous nos responsables. »

Tebboune veut dissuader les jeunes tentés par la “Harga”

Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé en janvier dernier, de nouvelles mesures pour contrecarrer efficacement le fléau de l’immigration clandestine et inciter les jeunes algériens à rester dans leur pays.

- Publicité -

Dans sa déclaration du début de l’année 2020, et en réaction au retour en force du phénomène de la harga, Abdelmadjid Tebboune a informé la presse nationale que l’Etat algérien veille à ce que ses ressortissants qui séjournent clandestinement dans différentes parties du monde soient traités avec respect. C’est dans cette optique qu’il a évoqué son entretien avec le premier ministre italien, à qui il a demandé d’appliquer les lois de son pays, sans porter atteinte à la dignité des personnes.  

Abdelmadjid Tebboune compte envoyer en Europe pour un temps limité, des algériens désireux de quitter le pays, afin qu’ils découvrent la réalité de la vie là-bas. Selon lui, ça les dissuadera de voir en l’émigration une perspective d’avenir idéale.

https://www.facebook.com/elbilad/videos/132690701499115/

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -