AccueilFootHafid Derradji tacle Belmadi : le ministre de la Jeunesse et des...

Hafid Derradji tacle Belmadi : le ministre de la Jeunesse et des Sports intervient

Foot – Abderrezak Sebgag, ministre de la Jeunesse et des Sports, est revenu sur les nombreuses critiques, signées notamment par le célèbre commentateur, Hafid Derradji, dont fait l’objet le sélectionneur, Djamel Belmadi, depuis quelques temps. 

L’année écoulée, l’EN a été secouée par deux échecs. Le premier concerne son élimination précoce de la dernière CAN. Le deuxième, celui qui avait sonné comme l’hallali, est lié à la débâcle en barrage retour du Mondial 2022. Celle-ci ne cesse de raviver les débats autour de Belmadi, qui peut, toutefois, compter sur un soutien de poids en la personne du ministre, face à la pluie d’avis négatifs, émanant, entre autres, de Hafid Derradji. 

Connu pour ses analyses sans langue de bois et sa liberté de ton, la star de la chaîne sportive qatarie, beIN SPORTS, fait en effet partie des journalistes et spécialistes qui présentent aujourd’hui le natif de Champigny-sur-Marne comme une épine dans le pied de la sélection d’Algérie de football. L’ex-coqueluche de l’ENTV doute même, et à découvert, du bien fondé de sa présence à la tête de la barre technique Dz. 

Belmadi en pleine tempête médiatique, le premier responsable du MJS sort à sa rescousse ! 

Décidé à remettre les choses en place, Abderrezak Sebgag a réagi, ce lundi, aux critiques qui ciblent depuis plusieurs mois Djamel Belmadi. Des commentaires que le membre du gouvernement juge « inappropriés ». Nous reprenons pour vous l’ensemble de ses déclarations dans la suite de cette édition du mardi 3 janvier 2023. 

« Premièrement, chacun est libre de ses opinions. Je n’ai pas à dicter aux gens ce qu’ils doivent faire. Deuxièmement, la fédération est une association indépendante. Elle a l’habileté de choisir le coach pour l’équipe nationale ».

C’est effectivement ce qu’a déclaré, dans un premier temps, le ministre. Il s’est manifesté face à la presse à l’occasion du départ de la sélection algérienne de handball au championnat du monde, programmé en Pologne. 

Et au même responsable de poursuivre : « Tout le monde a le droit d’exprimer son avis. Mais le timing des critiques tombent mal. Il y a des moments où il est bon de les formuler ». Il a conclu en soulignant que la FAF a renouvelé sa confiance à Djamel Belmadi en reconnaissance des services qu’il a rendus à El-Khadra et de ses qualités d’entraîneur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici