Hafid Derradji fait un tour d’horizon « des fake news qui submergent les JM Oran 2022 »

SportHafid derradji, célèbre commentateur algérien du réseau qatari beIN Sports, a repris toutes les fausses informations sur les Jeux méditerranéens (JM) d’Oran 2022, recensées par le site Misbar dans une série « le vrai du faux ». Nous vous proposons, à notre tour, de les découvrir dans la suite de notre édition du mardi 5 juillet. 

Depuis l’émergence des réseaux sociaux, un phénomène ultra-contagieux s’est lui aussi diffusé : les intox. Elles polluent à tous les niveaux. Elles se propagent à vitesse grand V et cimentent les histoires conflictuelles. Mais une fois vérifiées, elles ne valent que dalle. Une méthode à laquelle a procédé le site Misbar, reprise par Hafid Derradji, pour endiguer efficacement toutes les fake news qui gravitent autour des JM d’Oran 2022. 

Des images détournées, des discours faussement interprétés et, entre autres, des publications anxiogènes ont en effet eu le temps de devenir virales depuis le début de l’actuelle manifestation sportive pluridisciplinaire programmée au niveau de la capitale de l’ouest algérien. 

La participation de la délégation sportive d’Israël à la 19e édition des JM était alors l’une des fausses informations les plus répandues. Elle a rapidement tourné sur le Web, au Maroc, en Tunisie et également au Moyen-Orient. Des internautes y ont ainsi entraîné le partage et la reprise d’un montage ultra-réaliste du drapeau israélien bondi au sein du Miloud-Hadefi Stadium lors de la cérémonie d’ouverture. 

Les sociétaires de Misbar, acteur incontournable de lutte contre les annonces mensongères, ont vite décortiqué l’image en question. Ils en sont venus à un constat sans équivoque : le drapeau de la Grèce a été remplacé par celui israélien. Donc : non, l’Algérie n’a pas accepté la participation d’Israël aux JM d’Oran 2022. 

JM-Oran-2022 : une liste infiniment longue de fake news sur le front !

Le poids de la désinformation s’est considérablement accentué au fil des premières journées des Jeux méditerranéens (JM) 2022. Quelques sites d’information ont effectivement contribué à amplifier une rumeur prêtant aux délégations sportives espagnoles, françaises et italiennes une volonté de se retirer de l’ensemble des compétitions du fait d’un soi-disant grand nombre de problèmes d’organisation. 

La même source a vérifié en interrogeant les principales concernées. Leurs réponses furent très claires : aucune d’elles ne s’est plainte du rassemblement à Oran, au contraire. Il s’agissait en réalité d’une annonce réinterprétée.

Elle détournait le sens des propos de la Fédération française d’Équitation (FFE) qui a pris la décision de ne pas prendre part aux JM 2022. Une troisième infox faite en direct à la télévision entraîne, elle aussi, de suite l’agitation sur les réseaux sociaux. Elle est signée Medi 1 TV.

La susdite chaîne d’information marocaine montrait en effet le secrétaire de la Fédération croate de volley-ball exaspéré devant les micros. Elle prétendait ainsi que ce dernier fustigeait les conditions d’accueil « indignes » en Algérie. Les spécialistes de Misbar ont remonté l’histoire de ce passage. 

Une nouvelle fois, non, les images n’ont rien à voir avec les JM d’Oran 2022. Elles ont été prises au cours de l’année 2020, en Croatie. La liste des intox est encore longue, mais nous pensons avoir fait notre argument. Vous l’aurez donc compris, ne croyez pas tout ce qui se dit sur Internet et quelques médias !

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes