AccueilSociété et CultureSociétéHadj 2021 pour les Algériens : l’Arabie saoudite aurait tranché

Hadj 2021 pour les Algériens : l’Arabie saoudite aurait tranché

Arabie saoudite – À la lumière de la crise sanitaire liée à la Covid-19, les Algériens se retrouvent privés du Hadj, pour la deuxième année consécutive. L’Arabie saoudite a limité, en effet, le rituel aux résidents saoudiens et étrangers se trouvant sur son sol.

Effectivement, l’Arabie saoudite a pris la décision finale quant à l’accomplissement du Hadj 2021 pour les ressortissants de différentes nationalités, notamment les Algériens. Ces derniers ne peuvent pas se rendre aux lieux saints de l’Islam pour accomplir le pèlerinage. Cela pour la deuxième fois consécutive. C’est de toute manière ce qui ressort d’un communiqué du ministère saoudien du Hadj et de la Omra, paru ce samedi 12 juin 2021.

En effet, cette nouvelle est tombée tel un couperet pour les musulmans désirant accomplir le cinquième pilier de l’Islam. La propagation de la Covid-19 et l’émergence de nouvelles mutations ont contraint les autorités saoudiennes à maintenir fermé son territoire pour les Algériens au même titre que les autres nationalités. 

Arabie saoudite : les conditions d’accomplissement du Hadj

La décision concerne également des millions de personnes qui devaient converger du monde entier vers les lieux saints. L’Arabie saoudite a finalement opté pour un pèlerinage local. Chez les futurs pèlerins, la déception est grande. D’autant qu’ils en ont été privés l’année écoulée (2020), pour le même motif.

Selon le même communiqué, l’accomplissement du Hadj, pour cette année concerne seulement 60.000 pèlerins, résidents du Royaume. Néanmoins, ces derniers ne doivent souffrir d’aucune maladie chronique. Le rituel concerne les personnes, dont la catégorie d’âge oscille entre 18 et 65 ans. L’Arabie saoudite exige également la vaccination anti-Covid pour tous les pèlerins.

Pour mémoire, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmahdi, s’est déjà prononcé sur le sujet. Il a confirmé que le gouvernement n’a reçu, effectivement, aucun appel de la part des autorités saoudiennes. Et ce, dans le but d’annoncer l’ouverture du Hadj pour cette nouvelle saison 2021.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes