Réouverture des mosquées en Algérie : Belmehdi se prononce

Algérie – Le ministre des affaires religieuses et des Wakfs s’est exprimé sur la réouverture des mosquées en Algérie et l’avenir de la saison du Hadj 2020. Selon ses propos cités par l’APS, cette décision demeure souveraine et ne dépend en aucun cas des autorités religieuses.

Effectivement, le ministre des affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belhemdi s’est prononcé sur la réouverture des mosquées en Algérie, rapporte l’Agence officielle APS ce vendredi 5 juin. Cette reprise, explique Belmehdi; doit être étudiée et décidée par le gouvernement, en convenance avec le bilan d’évolution pandémique; conclu par le comité scientifique chargé du suivi de la situation sanitaire du pays. 

« Une telle décision revient au Gouvernement seul, en fonction des recommandations de l’instance scientifique qui adresse quotidiennement; aux hautes autorités du pays, des comptes rendus sur la situation épidémiologique », a expliqué le ministre des Affaires religieuses. Il a poursuivi en précisant qu’à « l’instant présent, personne ne peut décider; pas même le pouvoir religieux car cette décision ne peut être unilatérale », précise l’APS.

Le premier responsable du ministère des Affaires religieuses s’est en outre félicité des résultats observés quant à la régression de la pandémie grâce au respect des mesures préventives par les citoyens. Le ministre a par ailleurs assuré que le port des masques et le respect des consignes de prévention restent une condition sine qua non, à la réouverture des mosquées dans le pays.

L’avenir de la saison du Hadj 2020 : Le ministre apporte des précisions

Dans le même ordre d’idées, Belmehdi a apporté des précisions quant à la question relative à la saison du Hadj pour l’année 2020. « Nous sommes dans l’attente des rapports internationaux, notamment des Saoudiens sur l’évolution de la situation »; a-t-il indiqué.

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a également fait savoir que l’Arabie Saoudite est entré en contact avec l’Algérie, lui demandant à cet effet, de « temporiser la finalisation des procédures définitives de l’opération du Hadj »; dans l’attente d’une clarification de l’évolution de la situation sanitaire.

« Les consultations entre les deux parties sont toujours là. Nous gardons espoir, mais pour l’heure nous n’avons encore rien reçu »; a conclu Youcef Belmehdi à l’issue de sa réunion de consultation.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes